Le putois

LE PUTOIS. 

Putois sous cavité de bois, tapis de feuilles.

Chasseur nocturne capable de tuer des animaux plus gros que lui, le putois est largement répandu dans toute l'Europe, mais on le voit rarement, car il est très discret. Le putois fréquente des milieux très divers, avec une préférence pour les taillis, les zones broussailleuses et les forêts dont il protège le renouvellement en tuant un grand nombre des rongeurs qui détruisent les jeunes pousses. 

Moeurs : 

Le putois est un animal solitaire, surtout actif de nuit. Le mâle occupe un vaste territoire (jusqu'à 2500 ha) qu'il parcourt constamment pour chasser et en interdire l'accès à d'autres mâles. Ceux des femelles sont plus petits et empiètent souvent les uns sur les autres ou sur celui d'un mâle. Le putois balise sont territoire par des dépôts de musc, une substance à l'odeur très forte produite par ses glandes anales et qu'il utilise également comme arme chimique de dissuasion. 

Putois dans son abri de brindilles.

 

 

Alimentation et chasse : 

Redoutable chasseur, le putois s'attaque à tout ce qu'il peut tuer : rats, souris, lapins, oiseaux, grenouilles, crapauds, lézards et serpents, voire des proies plus petites, vers de terre et larves d'insectes. C'est un tueur impitoyable qui massacre toute une portée de jeunes animaux pour n'en manger qu'un ou deux. Et quand il s'en prend à un poulailler, il peut en saigner tous les occupants sans les dévorer. 

Putois à la chasse, proie lapin.

 

 

Reproduction : 

Les accouplements ont lieu de mars à juin. Ils préludent par un rituel caractéristique au cours duquel le mâle saisit la femelle par la nuque et la traîne sur le sol. Il semble que ces préliminaires aient pour fonction de stimuler la fonction ovarienne de la femelle en augmentant ainsi ses chances de fécondation. Après une gestation de 40 à 43 jours, la femelle donne naissance à une portée de 5 à 10 petits, dans un nid d'herbes sèches et de mousse. Elle s'en occupe avec soin, mais les abandonne de temps en temps pour se nourrir et déposer ses excréments au dehors afin que le nid demeure toujours propre. Les petits apprennent rapidement à imiter de comportement qui est typique de la famille des putois. La femelle allaite ses petits environ un mois. Mais avant même qu'ils soient secrés, elle leur fait manger des petits morceaux de viande préalablement mastiqués. Vers l'âge d'un mois, dès que leurs yeux se sont ouverts, les jeunes putois commencent à sortir du nid en compagnie de leur mère qui leur apprend à explorer les environs et à chasser. Et deux mois plus tard, ils ont suffisament d'expérience pour commencer à se débrouiller seuls. 

Putois nouveaux-nés.

 

 

Le putois et l'homme : 

Les chasseurs considèrent le putois comme un animal nuisible en raison de la concurrence qu'il leur crée en tuant du gibier. En revanche, on apprécie beaucoup sa précense dans les zones de reboisement, car il contribue à éliminer les rongeurs qui détruisent les jeunes plants en mangeant leur écorce. C'est également vrai dans certaines exploitations agricoles dont il débarasse les granges des rats et des souris. Comme la plupart des autres représentants de sa famille, le putois a une belle fourrure, épaisse et soyeuse, qui lui vaut d'avoir été longtemps pourchassé. Et aujourd'hui encore, malgré les campagnes d'opinion, on continue de le piéger dans certains pays, notamment en Europe centrale. 

Putois de face, sur un tronc d'arbre.

 

 

Répartition : 

Toute l'Europe, de l'Atlantique à l'ouest jusqu'à l'Oural à l'est et de la Norvège au nord jusqu'à la Méditérranée et la mer Noire. 

Femelle putois suivit de ses 6 petits, en file indienne.

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Hauteur : 4-6 cm.

Maturité sexuelle : vers le mois de mars qui suit la naissance, parfois dès l’âge de 8 mois.

Mœurs : solitaire, nocturne.

Le furet, Mustela putorius furo, et le putois d’Eversmann, Mustela eversmanni, des steppes d’Europe centrale et de Sibérie.

Longueur : 38-46 cm.

Accouplements : mars à juin.

Régime : lapins, lièvres, et campagnols, oiseaux et leurs œufs, lézards, grenouilles, larves de gros insectes.

 

Poids : 500-1500 g.

Gestation : 40-43 jours.

Longévité : 4-5 ans ; jusqu’à 10 ans en captivité.

 

 

Portée : 5 à 10 petits ; parfois 2 portée par an.

 

 

 

 

Voir Le rat des moissons

Revenir à Les mammifères

Date de dernière mise à jour : 25/08/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×