Le renard polaire

LE RENARD POLAIRE

Egalement appelé "isatis", le renard polaire est parfaitement adapté à la vie dans l'Arctique. En hiver, sa fourrure blanche lui sert de camouflage dans son environnement neigeux. Au fur et à mesure que les longues journées d'été raccourcissent, le pelage du renard polaire s'épaissit et change de couleur. Partant de la queue, la fourrure brun fauve vire au grisâtre et s'éclaircit peu à peu jusqu'à devenir d'un blanc pur au début de l'hiver, et parfois d'un beau gris bleu.

 

Moeurs :

Le renard polaire vit dans l'un des habitats les plus inhospitaliers de la planète. En hiver, il lui faut supporter des températures extrèmement basses dans une perpétuelle obscurité, et en été, il doit s'adapter au jour constant, le froid devenant alors un peu moins vif. Le renard polaire s'aménage des terriers au flanc des reliefs de la toundra. En hiver, il se creuse des abris dans l'épaisse couche de neige, où plusieurs groupes familiaux peuvent cohabiter. Son territoire varie en fonction des ressources alimentaires disponibles. En hiver, lorsque le gibier devient très rare, il parcourt de vastes étendues, souvent en petit groupe. En été, la chasse redevenant plus fructueuse, son territoire est beaucoup plus restreint. Le renard polaire n'hiberne pas. Toutefois, certains individus émigrent chaque année pour aller passer l'hiver plus au sud, le long du littoral ou à la lisière des grandes forêts scandinaves.

 

 

 

Alimentation et chasse :

Le renard polaire chasse des animaux tels que campagnols, rongeurs, écureuils terrestres et oiseaux. Ceux qui vivent sur le littoral se nourrissent de crustacés et de mollusques ; après une tempête, ils peuvent explorer la côte à la recherche d'un phoque échoué ou d'une carcasse rejetée par la mer. Lorsque la viande se fait rare, le renard polaire peut se contenter de fruits et de baies sauvages, voire même d'algues. Bien qu'il lui arrive parfois de rechercher sa nourriture en petit groupe, le renard polaire chasse généralement seul. Il est vrai que ses proies habituelles (oiseaux, petits mammifères) ne se prêtent pas à des partages. Sa méthode est l'attaque par surprise : il bondit sur sa victime et la cloue au sol sans lui laisser la possibilité de réagir.

Le renard polaire n'hésite pas à suivre un ours blanc, dans l'espoir de pouvoir profiter des restes de ses proies. Au printemps, il sait fort bien débusquer les jeunes phoques marbrés dans leur tanières creusées sous la neige. En été, profitant du fait que le gibier est abondant, le renard polaire accumule de la nourriture dans sa tanière ou dans des anfractuosités rocheuses. Il marque ces cachettes de son odeur, afin de pouvoir les retrouver plus tard sous la couche de neige.

 

 

Reproduction :

Les renards polaires forment généralement des couples stables. Dès le début du printemps, le mâle ne quitte plus son territoire, le marquant toujours avec de l'urine et des excréments. Il module alors toutes sortes de hurlements et de cris plaintifs pour attirer sa partenaire. En mai ou juin, dans une tanière bien protégée des intempéries, la femelle met bas une portée de 4 à 11 renardeaux. Les deux parents vont s'occuper des petits avec un soin égal.

Les renardeaux ouvrent les yeux vers l'âge de 2 semaines ; une semaine plus tard, ils commencent à suivre leur mère hors de la tanière. Ils sont sevrés vers 6 semaines, leurs deux parents se chargeant alors de leur fournir de la viande. Les jeunes apprennent à chasser avec leurs parents. En automne, ils sont devenus capables de se débrouiller seuls. Chaque jeune mâle part alors de son côté, tandis que les jeunes femelles demeurent au sein du groupe familial.

 

 

Répartition :

Au-delà du cercle arctique principalement, mais également plus au sud, en bordure de la mer de Béring, de la baie d'Hudson, dans le sud du Groenland, en Islande, dans le nord de la Scandinavie et de la Russie.

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Longueur : tête et corps, 50-65cm ; queue, 28-33cm.

Maturité sexuelle : vers 1 an.

Mœurs : solitaire en été ; en hiver, chasse et gîte en petit groupe.

Hauteur à l’épaule : 25-30cm.

Accouplements : début avril.

Régime : petits mammifères, oiseaux, poissons morts et carcasses.

Poids : 4,5-8kg ; mâle plus lourd que la femelle.

Gestation : 51-57 jours.

 

 

Portée : 4 à 11 jeunes ; 6 en moyenne. Une femelle peut avoir deux portée par an.

 

 

=> Voir Le renard roux

==> Revenir à Les canidés

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×