Le loup gris

LE LOUP GRIS.

Loup gris allongé dans l'herbe 

 

Pendant des siècles, le loup a été l'un des plus terrifiants croque-mitaines des légendes populaires. Pourtant, cet animal intelligent ne mérite pas une aussi sinistre réputation. De la toundra et des steppes périarctiques aux montagnes et aux forêts tempérées, le loup gris fréquente des habitats très divers. Répendu autrefois dans presque tout l'hémisphère Nord, il est aujourd'hui en régression, car impitoyablement pourchassé par l'homme. De plus, ses proies naturelles se sont rarifiées.

 

Moeurs :

Le loup gris vit en meute dont la cohésion sociale lui permet de chasser, de communiquer et de défendre son territoire avec beaucoup d'efficacité.

La meute est un groupe familial d'une dizaine d'individus environ. Elle se comporte d'un mâle et d'une femelle dominants, avec leurs louveteaux de l'année et des jeunes des portées précédentes. Au sein de cette unité sociale, la hiérarchie est déterminée par des attitudes de domination/soumission, ainsi que par d'autres comportements, portant en particulier sur les soins apportés aux jeunes.

Le territoire d'une meute à des dimensions variables selon les ressources alimentaires qu'il offre, mais il couvre généralement plusieurs centaines de kilomètres carrés. Le loup délimite son territoire par des dépôts odoriférants et le défend jalousement contre les meutes rivales.

Loup gris debout sur colline

 

 

Alimentation et chasse :

Le loup gris est un chasseur de gros gibier : un seul loup est capable de venir à bout d'un renne, et une meute n'hésite pas à s'en prendre à un animal de grande taille comme l'élan. Mettant à profit l'acuité de son ouïe et de son odorat pour repérer une proie, le loup peut la poursuivre pendant toute une journée. Relativement peu rapide (il atteint tout au plus 45 km/h en vitesse de pointe), le loup gris est en revanche un animal d'une très grande endurance.

Toute bête abatue est dévoré sur place en respectant la hiérarchie en vigueur au sein du groupe. Chaque loup absorbe alors autant de viande que possible, ce qui peut représenter l'équivalant du cinquième de son propre poids. Le reste est abandonné à d'autres prédateurs, même quand il n'y a guère de chances  de tuer une autre proie avant plusieurs jours. Tous les membres de la meute participent à la chasse, à l'exception des plus jeunes qui attendent dans leur tanière que les adultes leur rapportent de la nourriture.

Loup gris lèche babine

 

 

Reproduction :

Le loup gris atteint sa maturité sexuelle vers l'âge de 2 ans et se cherche alors une partenaire avec laquelle il forme généralement un couple stable. La saison des accouplements débute à la fin de l'hiver et donne souvent lieu à des comportements agressifs au sein de la meute. Seul les mâles et les femelles dominants sont sexuellement actifs. Aussi, beaucoup de loups ne se reproduisent-ils pas et se contente d'aider les parents à élever les louveteaux.

Chaque année à la même période, le mâle et la femelle s'accouplent une ou deux fois pendant environ 2 semaines. Au terme d'une gestation de 9 semaines, la femelle met bas de 4 à 7 louveteaux dans une tanière creusée dans le sol, généralement à proximité de l'eau.

A leur naissance, les louveteaux sont aveugles et sans défenses. Leur mère les allaite pendant 6 à 8 semaines. Durant cette période, s'il lui faut s'éloingner de son terrier, le père ou un autre membre de la meute la remplace pour monter la garde. Les louveteaux apprennent progressivement à manger la viande apportée par les adultes du groupe. Le plus souvent, cette viande est avalée par le loup, puis régurgitée à l'arrivée au terrier.

Louveteau gris assis dans l'herbe

 

 

Le loup gris et l'homme :

Peu d'animaux ont été persécutés par l'homme avec autant d'acharnement. Et si les loups gris ont échapé à une totale extinction, c'est grâce à leur intelligence et à leurs facultés d'adaptation. Répandu autrefois dans toute l'Amérique de Nord, l'Europe et une grande partie de l'Asie, le loup gris n'est plus guère représenté aujourd'hui que dans certaines régions de l'ex-Union Soviétique, d'Amérique du Nord et d'Europe orientale.

Ce déclin s'explique en grande partie par la raréfaction des espèces qui constituent les prois naturelles du loup. Elles ont cédé la place à du bétail que l'homme protège par le poison et le piégeage, quand ce n'est pas à coups de fusil. Aussi l'avenir du loup gris demeure-t-il précaire.

 

Répartition :

Principalement au Canada et dans le nord et l'est de l'Eurasie, ainsi que dans quelques régions du Proche et Moyen-Orient et de l'Europe occidentale.

Loup gris hurlant

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Longueur : Femelle 1,50m ; mâle un peu plus grand.

Maturité sexuelle : 2-3 ans.

Mœurs : Sociable, vit en meute de 20 individus au maximum.

Queue : 30-55cm.

Accouplements : Février-mars

Régime : Elans, rennes et autres cervidés, moutons sauvages, charogne, baies, bétails.

Poids : 15-80kg.

Gestation : 61 à 63 jours.

Cris : Hurlements diversement modulés.

 

Portée : 4 à 7 jeunes.

Longévité : Environ 10 ans.

 

=> Voir Le renard polaire

==> Revenir à Les canidés

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×