Le husky sibérien

LE HUSKY SIBERIEN.

Husky portrait  

 

Chien de traîneau par excellence, le husky est originaire de Sibérie, mais sa robustesse et son endurance lui ont valu d'être aussi très largement utilisé dans le Grand Nord américain. Au canada, on donne le nom de husky à certains types de chiens à la voix rauque - c'est ce que signifie le mot "husky" - dont on exploite la force et la résistance dans les attelages de traîneaux. Font notamment partie de ces chiens le husky proprement dit, ou siberian husky, et le malamute qui se ressemble beaucoup.

 

Origines :

La famille des canidés - loups, renards, coyotes, chacals - a fait son apparition à l'Eocène, il y a 54 à 58 millions d'années. Et des millions d'années plus tard, certains de ses représentants ont été apprivoisés et dressés par l'homme, en devenant ainsi les ancêtres de toutes les races actuelles de chiens domestiques.

Pour ce qui est du husky, les points de vue divergent sur son origine exacte. La plupart des spécialistes pensent qu'il descend du loup gris boréal, dont l'espèce est encore répandue dans la nord de l'Eurasie et de l'Amérique. De ce lointain ancêtre sauvage, le husky a conservé certaines caractéristiques, ce qui le fait considérer comme le plus "primitif" des chiens domestiques. C'est ainsi, par exemple, que lorsqu'il vit en communauté, il fait preuve d'un instinct territorial et d'un sens de la hiérarchie sociale tout à fait comparables à ceux que l'on peut observer chez les loups. Mais il est vrai que tous les chiens manisfestent des tendances analogues.

Husky debout dans l'herbe

 

Alimentation :

Comme tous les chiens, le husky est un carnivore dont l'alimentation est à base de viande crue. Mais, malgré ses ancestrales aptitudes à la chasse, la domestication l'a rendu presque totalement dépendant de l'homme pour sa nourriture.

Dans les régions arctiques, on nourrit traditionnellement le husky de viande de morse, de phoque, de caribou ou de poisson. En dépit de sa puissance, c'est un chien relativement petit et léger qui a besoin d'une alimentation riche pour supporter le froid, surtout s'il doit tirer de lourdes charges. Au cours d'une longue expédition, on lui distribue de grosses quantités de viande à chaque pause, généralement le soir. Quant aux huskies qui participent à des courses d'attelage, ils sont traités comme de véritable champions sportifs par leurs propriétaires qui veillent à leur fournir une alimentation équilibrée en protides, glucides et lipides, ainsi qu'en vitamines et oligo-éléments.

 

Jeune husky sautant dans la neige

 

Reproduction :

Une chienne a ses premières chaleurs vers l'âge de 8 à 10 mois. Elle est alors fécondable pendant 18 à 21 jours et si elle ne s'accouple pas, les chaleurs suivantes apparaissent environ 6 mois plus tard. Il est toutefois conseillé qu'une chienne ne soit pas couverte avant sa deuxième période de chaleur au plus tôt. Un mâle est capable de s'accoupler dès qu'il atteint sa maturité physique, vers l'âge de 10 mois. Il devient alors sensible à l'odeur des urines des femelles et peut déceler à distance celles qui sont en chaleur.

La chienne met bas 9 semaines après l'accouplement. Bien que dans leur milieu naturel les huskies soient habitués à vivre constamment en plein air,  on s'arrange généralement pour que les naissances aient lieu à l'intérieur. Non seulement les chiots ne survivraient pas au froid de l'Arctique, mais ils risqueraient de se faire dévorer par d'autres membres du groupe. Les chiots naissent aveugles et incapables de se déplacer. Leurs yeux s'ouvrent vers 10 à 14 jours, mais ils doivent encore être protégés de la pleine lumière. Vers 3 à 4 semaines, le lait maternel ne leur suffit plus et il faut leur fournir un complément de nourriture. Ils commencent alors à être suffisament développés et robustes pour supporter le froid de la nuit polaire. Ils sont sevrés vers l'âge de 6 semaines.

Husky et ses chiots

 

Le husky et l'homme :

Pour les populations de l'Arctique, le husky a été longtemps un auxiliaire indispensable, notamment pour le transport des hommes et des biens. Aujourd'hui encore, bien qu'il ait le réputation d'être collectivement peu discipliné, il demeure largement utilisé par les explorateurs polaires, car il fait preuve d'une remarquable aptitude à tirer de lourdes charges sur la neige et la glace.

La Police montée canadienne a fait largement appel aux huskies pour des opérations de sauvetage. En temps de guerre, on les a utilisés pour le transport de blessés et l'approvisionnement ou pour des patrouilles dans les régions les plus inaccessibles d'Islande, du Groenland et du Grand Nord américain. On en a même parachuté pour porter assistance à des personnes en détresse au coeur de l'Arctique. Aujourd'hui, ils sont très appréciés pour des courses de traîneaux qui peuvent mettre en présence des attelages comptant jusqu'à 16 chiens.

 

Répartition :

Originaire de Sibérie, le husky est répandue comme chien d'attelage dans toutes les régions arctiques. Son intelligence et sa docilité lui valent d'être également devenu un animal de compagnie apprécié dans le monde entier.

Husky dans l'eau

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Hauteur au garrot : Mâle, 54-60cm ; Femelle, 51-56cm.

Maturité sexuelle : Vers 8-10 mois.

Mœurs : Grégaire, instinct de meute très développé.

Longueur : Environ 90cm.

Accouplements : Toute l’année.

Régime : Viande crue, poisson…

Poids : Mâle, 21 à 28kg ; Femelle, 16 à 23kg.

Gestation : 61-65 jours.

Longévité : Variable, en général 12-13 ans. Les chiens qui ont le plus d’efforts à fournir vivent moins longtemps.

 

Portée : Jusqu’à 9 chiots.

 

 

=> Voir Le bichon maltais

==> Revenir à Les canidés 

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×