Le dingo

 LE DINGO

Chasseur infatigable des grandes étendues sauvages de l'Australie, le dingo est le descendant de chiens domestiques introduits à l'époque préhistorique par des hommes venus d'Asie. Frugal et très résistant, le dingo s'adapte aussi bien aux conditions semi-désertiques du bush australien qu'à la vie en forêt. Son pelage très dense est d'un roux fauve plus ou moins foncé selon les parties du corps, le ventre et la gorge étant généralement blanchâtres.

 

Moeurs :

Les dingos vivent en groupes familiaux sur un territoire qu'ils défendent contre les intrus, mais dont les limites sont mal définies. Les jeunes mâles chassent généralement en solitaires et peuvent parcourir jusqu'à 60 kilomètres en une seule nuit. Mais ils peuvent se regrouper pour s'attaquer à une grosse proie. Les individus âgés ou malades sont tenus à l'écart de la nourriture et des points d'eau, et meurent rapidement de faim.

Dingos combat

 

Alimentation et chasse :

Le dingo chasse seul ou en meute selon les circonstances. Solitaire, il se contente de petits animaux tels que lapins, rats et lézards, voire des oeufs d'oiseaux et des larves quand il ne trouve rien de mieux. En bande, il peut s'attaquer à des bêtes de grande taille, comme les kangourous. Sa méthode consiste alors à poursuivre sa proie sans lui laisser de répit, jusqu'à ce qu'elle tombe d'épuisement. Après la curée, lorsque toute la meute a pu satisfaire son appétit, le reste du cadavre est enterré pour être dévoré plus tard. Dans les zones d'élevage, le bétail représente une source facile de nourriture pour les dingos, qui s'en prennent surtout aux moutons et aux veaux. Ils se contentent généralement de ne tuer qu'un seul animal à la fois. Mais quand une mère apprend à chasser à ses petits, ceux-ci peuvent être entraînés par l'excitation à massacrer de nombreuses bêtes.

Dingos en chasse

 

Reproduction :

La femelle entre en chaleur à la fin de l'automne ou au début de l'hiver austral. Une douzaine de mâles commencent alors à tourner autour d'elle jusqu'à ce qu'elle se décide à en accepter un pour partenaire. Dès que ce choix est fait, les autres mâles abandonnent la partie. Les chiots naissent neuf semaines après l'accouplement. Pour mettre bas, la femelle revient chaque année dans la même tanière, sauf si celle-ci est menacée par l'homme ou des prédateurs.

Quelques jours après la naissance, le couple s'installe à quelques centaines de mètres, sous le vent de la tanière, pour ne pas risquer de la faire repérer. Si le moindre danger se manifeste, la mère transporte ses petits, l'un après l'autre, dans un endroit plus sur. Elle les allaite huit semaines environ, tout en les habituant très tôt à manger également de la viande. Dès qu'ils sont sevrés, les jeunes dingos accompagnent leurs parents à la chasse et demeurent avec eux pendant encore une année et parfois même davantage.

Portée de dingos

 

Répartition :

L'Australie exclusivement (Tasmanie non comprise).

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Longueur : corps, 1,50m ; queue, 35cm.

Maturité sexuelle : à 2 ans.

Mœurs : en groupes familiaux pouvant inclure les jeunes de la portée précédente ; en bandes plus nombreuses en période de reproduction.

Poids : 20kg.

Accouplements : juin à août.

Régime : lapins, petits marsupiaux, kangourous, bétail.

 

Gestation : 63 jours.

Longévité : jusqu’à 14 ans.

 

Portée : jusqu’à 8 chiots.

 

 

=> Voir Le loup gris

==> Revenir à Les canidés

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×