La tortue à tempes rouges

LA TORTUE A TEMPES ROUGES.

Tortue à temps rouges adulte, tête en gros plan.

La tortue à tempes rouges est originaire du centre et du sud des Etats-Unis. Surnommée "tortue de Floride", cet animal familier répandu pose aujourd'hui un problème écologique. La tortue à tempes rouges doit son nom à la bande écarlate qui orne normalement les côtés de sa tête en arrière de l'oeil. Son surnom de tortue de Floride est malvenu, car la tortue est absente de cet Etat américain.

 

Moeurs :

La tortue à tempes rouges préfère un étang tranquille ou le bras mort d'une rivière, avec un fond vaseux et une riche ceinture végétale. Comme beaucoup d'autres tortues, à la belle saison, elle aime s'exposer pendant des heures au soleil. Sortant de l'eau, elle se hisse sur un tronc d'arbre ou un rocher, puis s'y étend immobile, les membres étendus. En cas de danger, elle plonge. Dans les endroits où ces reptiles abondent, ceux-ci peuvent grimper les uns sur les autres pour profiter au mieux de la chaleur, formant des pyramides instables de trois ou quatre tortues.

Tortue à tempes rouges prenant un bain de soleil sur un rocher.

 

 

Alimentation et chasse :

La nourriture comprend des aliments à la fois d'origine végétale et d'origine animale. Les jeunes capturent de petits animaux tels qu'escargots, petits poissons, mollusques et insectes ; les individus âgés se nourrissent surtout de plantes aquatiques riches en fibres. Comme toutes les tortues, celle à tempes rouges n'a pas de dents ; elle lacère ses aliments avec ses griffes et son bec tranchant. La large surface des mâchoires et les puissants muscles masticateurs lui permettent de découper et de broyer des proies très résistantes.

Tortue à tempes rouges se déplacant sur un tronc d'arbre.

 

 

Reproduction :

Dès que la température redevient clémente, au printemps, la tortue est prête à s'accoupler. Pour la séduire, le mâle fait vibrer ses longues griffes des doigts de sa main le long de la tête de la femelle. Ensuite, il tente de la chevaucher, en s'aidant de ces mêmes griffes pour s'agripper à sa dossière. Au début de l'été, la femelle choisit avec soin un site de ponte, près de l'eau mais à l'abri des inondations. Elle creuse un nid et y dépose jusqu'à 22 oeufs blancs à coquille parcheminée. Une seconde ponte peut être effectuée la même année. La croissance des nouveau-nés est très rapide, leur longueur passant de 35 à 70 mm dès la deuxième année, puis elle suit un rythme annuel d'environ 12 à 15 mm jusqu'à ce que la carapace atteigne une vingtaine de centimètres.

Tortue à tempes rouge femelle venant de pondre des oeufs dans le sable.

 

 

La tortue à tempes rouges et l'homme :

Son prix modéré et son apparente facilité d'adaptation en captivité ont valu à la tortue à tempes rouges un succès phénoménal, les importations annuelles de nouveau-nés atteignant, en France, le nombre de plusieurs centaines de mille, celui des exportations dépassant le cap des deux millions aux Etats-Unis. Les conditions d'élevage - chauffage, propreté de l'eau, nourriture adaptée - se sont améliorées, et les bébés de 4 cm deviennent des tortues encombrantes de plus de 20 cm. Beaucoup sont relâchées dans la nature et survivent sous nos climats, au détriment de la faune et de la flore locales. Cette tortue est désormais acclimatée au Afrique du Sud, au Japon, au Moyen-Orient et les conséquences en seront certainement négatives.

Bébé tortue à temps rouges sur plante aquatique.

 

 

Répartition :

Etangs et cours d'eau lents du bassin du Mississipi, de l'Indiana au Texas. Acclimatée dans diverses régions du monde.

Groupe de tortues à tempes à rouges exposé au soleil

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Longueur de la carapace : mâle, 12 à 18cm ; femelle, 15 à 28cm.

Maturité sexuelle : 2 à 5 ans.

Mœurs : indépendant ; en groupes pour s’exposer au soleil.

Poids : peut dépasser 2 kg.

Accouplements : printemps.

Alimentation : insectes, poissons, mollusques, crustacés, végétaux ; adultes végétariens.

 

Nombre d’œufs : de 2 à plus de 20 par ponte, souvent 2 pontes par an.

Longévité : 40 ans en captivité.

 

Incubation : de 10 à 13 semaines.

 

 

==> Revenir à Les émydidés

===> Aller  à Les reptiles et amphibiens

 

Date de dernière mise à jour : 30/07/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×