L'anaconda

L'ANACONDA.

Anaconda sur sol humide 

Capable de maîtriser un caïman noir, l'anaconda est le plus grand serpent actuel. Malgré sa taille impressionnante, il n'a guère de moyens de défense vis-à-vis de son principal ennemi, l'homme. L'anaconda est la version géante du boa, un serpent massif qui tue sa proie par constriction, bloquant la respiration de sa victime au moyen des anneaux de son corps. L'énorme anaconda peut engloutir cerfs et grand caïmans, mais il est aussi capable de jeûner durant plusieurs mois.

 

Habitat :

L'immense forêt tropicale amazonienne, avec ses inombrables rivières, étangs et marais, offre un milieu idéal aux anacondas, plus à l'aise dans l'eau que sur la terre ferme. Le lourd et lent serpent surprend par son agilité une fois qu'il s'est glissé dans l'eau, se transformant en un élégant nageur. Un anaconda peut demeurer submergé plus de 10 minutes, s'immobilisant sur le fond, à l'affût d'une proie. Lové dans l'eau d'une rivière, il peut se laisser entraîner par le courant, seule sa tête émergeant à la surface; il dérive ainsi jusqu'à une rive, puis s'enfonce dans la végétation dense.

L'anaconda chasse habituellement la nuit. Durant la journée, il se repose dans les eaux peu profondes ou s'expose au soleil étalant ses anneaux sur une branche d'arbre surplombant l'eau. Comme la plupart des serpents, c'est un bon grimpeur : il cherche parfois un refuge dans les arbres afin d'échapper à un prédateur. Mais il va de soi qu'un anaconda adulte a peu d'ennemi.

Anaconda enroulé autour d'une branche

 

Alimentation et chasse :

L'anaconda capture des mammifères tels que cervidés et pécaris, ainsi que des gros rongeurs typiques de l'Amérique méridionale comme l'agouti, le paca et le capybara. Il s'attaque aussi à des animaux aquatiques, et peut à l'occasion tuer et avaler un caïman. Le serpent se dissimule sur le fond vaseux d'un étang pour surprendre sa victime venue boire. Il frappe rapidement, agrippe la proie de ses dents aiguës et l'entraîne dans l'eau.

Le plus souvent l'animal saisi se noie. Sinon, l'anaconda utilise la constriction, comme tous les boïdés : il enroule progressivement son corps autour de celui de sa victime, puis, profitant de ses expirations, resserre peu à peu ses anneaux. Elle suffoque rapidement et succombe. L'anaconda avale sa proie entière. Les os des mâchoires sont reliés entre eux et à ceux du crâne par des ligaments, et la bouche peut ainsi engloutir un animal deux fois plus large que la tête du serpent. Après un copieux repas, le serpent se digère et s'assoupit pendant plusierus jours ; il peut ne pas s'alimenter pendant plusieurs semaines.

Anaconda enroulé autour de caïman 

 

Reproduction :

L'anaconda vit habituellement en solitaire, sur un territoire de chasse bien établi. Mais, au début de la saison des pluies, la femelle en âge de se reproduire commence à émettre des odeurs particulières en appelées phéromones. Tout mâles à proximité est avertit de sa présence et chacun part aussitôt à la recherche d'une compagne, s'aidant des mouvements de sa langue pour recueillir les particules olfactives abandonnées. La parade nuptiale de l'anaconda est quelque peu brutale. Sa langue s'agitant encore, le mâle presse son corps contre celui de la femelle et remonte jusqu'à ce qu'il puisse appuyer sa tête contre le cou de celle-ci. Il dresse ses éperons fémoraux - vestiges des membres postérieurs que possédaient les ancêtres des boïdés - et leur conctact avec sa région cloacale incite la femelle à s'accoupler.

L'anaconda, comme la plupart des boïdés, met au monde 20 à 40 petits complètement formés, longs d'environ 65 centimètres, et semblables à leurs parents. Quesques heures après leur naissance, ils gagnent l'eau et subviennent seuls à leurs besoins, capturant surtout grenouilles et poissons jusqu'à ce qu'ils aient suffisamment grandi pour s'attaquer à des proies plus imposantes.

 

Répartition :

L'anaconda vert se rencontre dans les bassins de l'Amazone et de l'Orénoque, ainsi qu'aux Guyanes. L'anaconda jaune vit dans le Brésil méridional, au Paraguay et dans le nord de l'Argentine.

Jeune anaconda lové sur branches de conifères 

 

 DIMENSIONS

 REPRODUCTION

 MODE DE VIE

 Longueur : généralement jusqu'à 5 mètres, mais des serpents de plus de 10 mètres sont connus.  Maturité sexuelle : vers 2 - 3 ans.  Moeurs : animal solitaire et nocturne, pouvant à l'occasion se réunir en petits groupes.
 Poids : jusqu'à 250 kg.  Accouplements : durant la saison des pluies tropicales.  Régime : grands rongeurs, pécaris, cerfs, oiseaux, poissons, reptiles aquatiques.
   Portée : de 20 à 40 jeunes, et même 60, déjà formés.  

 

==> Revenir à Les boïdés

===> Aller à Les reptiles et amphibiens

 

Date de dernière mise à jour : 30/07/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×