Le vairon

LE VAIRON.

Trois vairon dans l'eau, vu de côté

Le vairon est un proche parent de la carpe. Il vit dans les rivières propres, bien oxygénées, et mange tout ce qu'il est capable de capturer. Le vairon constitue un maillon important de la chaîne alimentaire des lacs et des rivières. Habitué à se nourrir de petits insectes aquatiques, il est lui-même la victime d'une grande variété de prédateurs : oiseaux, poissons carnassiers, mammifères, et même gros insectes aquatiques ou araignées. 

Moeurs :

Le vairon est un poisson des eaux claires et propres de toute l'Europe du Nord. Il est plus commun dans les eaux courantes et bien oxygénées des têtes de bassin de rivières, mais il peut aussi vivre dans les lacs et même dans les étangs si l'eau n'est pas trop agitée. Le vairon est une proie facile pour une variété de poissons carnassiers, d'oiseaux piscivores et d'insectes carnivores comme le grand dytique. Ses principaux moyens de défense sont son agilité et un instinct qui lui permet d'éviter les zones de chasse des gros poissons. Restant dans les eaux peu profondes, il est souvent à l'abri des plantes qui bordent son habitat. 

En été, les vairons se rassemblent en bancs d'une centaine d'individus pour se nourrir près de la surface et ils nagent souvent avec d'autres poissons comme les ablettes, les gardons ou les vandoises, trouvant la sécurité au milieu de ces bancs. En hiver, les poissons se séparent et ils descendent vers les profondeurs. Le vairon compte sur ses couleurs sombres marbrées pour se camoufler. Il nage près du fond et lorsque la rivière est gonflée par les pluies hivernales, il s'abrite sous les pierres pour ne pas être entraîné par les puissants courants d'eau. 

Vairon vu de face

 

Alimentation : 

Comme la plupart des poissons que l'on peut trouver dans les cours d'eau, le vairon est un opportuniste. Il peut manger pratiquement tout ce qu'il trouve. Il lui arrive quelque fois de brouter les plantes aquatiques et de grignoter les algues qui poussent sur les pierres ou la végétation, mais c'est surtout un prédateur qui préfère se nourrir de petits animaux. Ses proies principales sont les crevettes, les vers et les larves aquatiques d'insectes comme les moustiques ou les éphémères. Il attaque cependant toute créature qui croise sa route, et bondit même parfois hors de l'eau pour saisir un insecte au vol. Comme les autres membres de la famille des cyprinidés, le vairon n'a pas de dents. Il a des nodules sur les os à l'arrière de la chambre branchiale, avec lesquels il concasse sa nourriture. Chaque espèce de cette famille à une disposition particulière de ses nodules ; c'est souvent le seul critère qui permette de distinguer des espèces très semblables. 

Vairon entrain d'avaler un ver

 

Reproduction : 

Le vairon est un poisson avec le dos et les flancs vert olive sombre, des taches sur les côtés et un ventre argenté. Cependant, en saison de reproduction, le ventre du mâle devient pourpre et de petits tubercules blancs se développent sur sa tête. Les mâles se mélangent avec les femelles gonflées par les ovules pour former de grands bancs. Ils forment des couples puis vont rejoindre le fond de la rivière pour pondre. Les oeufs sont recouverts de mucus et adhèrent aux rochers. Le mâle les féconde et ils éclosent en 5 à 10 jours. Plus l'eau a une température élevée, plus la durée d'incubation est courte. Chaque jeune poisson reste d'abord parmi les pierres, s'alimentant du contenu de la vésicule vitelline reliée à son estomac. Lorsqu'elle est épuisée, il doit chercher sa propre nourriture. Il attrape de petits organismes qui flottent dans l'eau jusqu'à ce qu'il soit assez gros pour capturer des insectes et des vers. Si les conditions sont bonnes, le vairon grossit assez rapidement pour se reproduire dans l'année, mais la majorité des poissons met deux ans pour atteindre la maturité sexuelle. 

Banc de jeunes vairons

 

Protection : 

Bien qu'il soit commun sur toute son aire, le vairon a souffert localement de la pollution et a disparu de nombreux cours d'eau.

Répartition : 

Le vairon fréquente toute l'Europe du Nord, de la Scandinavie jusqu'aux Pyrénées et aux Balkans. On le rencontre également dans le nord de l'Asie jusqu'à la mer de Bering. 

Banc de vairons

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Longueur : de 7 à 10 cm, quelque fois jusqu’à 12 cm. La femelle est plus grande que le mâle.

Maturité sexuelle : à 1 – 2 ans.

Mœurs : social ; vit en bancs en eau claire et peu profonde.

Il y a deux espèces voisines dans le nord de l’Europe, Phoxinus czekanowskii, qui vit dans les fleuves du nord de la Russie, et Phoxinus percnurus qui vit dans les mares ou les lacs du nord-est de l’Europe.

Poids : dépasse rarement 13 g.

Saison de reproduction : avril à juillet.

Régime : invertébrés aquatiques, tels que des vers, des larves d’insectes et des crustacés, mais aussi insectes volants et végétaux.

 

 

Nombre d’œufs : jusqu’à 1000.

Longévité : 3 à 6 ans.

 

 

Durée d’incubation : 5 à 10 jours.

 

 

 

Revenir à Les cyprinidés

Aller à Les poissons

 

Date de dernière mise à jour : 02/05/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×