Le troglodyte mignon

LE TROGLODYTE MIGNON.

Troglodyte mignon posé sur fine branche, baies

Troisième plus petit oiseau d'Europe, le troglodyte mignon est aisément reconnaissable à sa courte queue relevée. En dépit de sa petite taille, il a un chant étonnamment puissant. Le troglodyte mignon est un oiseau commun. Il est toutefois difficile à voir, car il se faufile furtivement entre les branchages, telle une petite souris. 

Moeurs : 

Parmi les oiseaux les plus communs en France, les troglodyte mignons se rencontrent dans de nombreux types d'habitats, des boisements de plaine jusqu'au tourbières d'altitude. Ils sont aussi abondants dans les parcs, les forêts de feuillus ou de conifères que dans les landes à genêts, les escarpements rocheux ou les roselières. Comme de nombreuses espèces forestières, ils ont adapté leur mode de vie aux jardins où la végétation leur permet de se cacher. Le principal ennemi de cet oiseau est le froid. Les longues périodes de gel et l'enneigement prolongé peuvent être responsable d'une mortalité très importante : leur petite taille augmente les pertes de chaleur et la rareté de leur nourriture en hiver les rend fragiles. Pour lutter contre le froid hivernal, les troglodytes se groupent en dortoirs pour la nuit. Juste avant le crépuscule, ils se rassemblent, s'appelant, par de petits cris. Un par un, ils pénètrent dans le site qu'ils ont choisi : un trou dans un mur, un nichoir ou un vieux nid d'hirondelle de fenêtre. 

Troglodyte mignon posé sur une branche verte

 

Alimentation : 

Les troglodytes mignons se nourrissent principalement d'insectes : petits coléoptères, tipules, moustiques, fourmis, pucerons et araignées figurent à son menu, de même que les oeufs et les larves d'insectes et les chenilles de papillons. A l'occasion, ils mangent des limaçons et de petits escargots, et certains individus ont été observés capturant de petits poissons et des têtards. Ce minuscule oiseau recherche sa nourriture avec rigueur, fouillant chaque recoin, chaque cavité pour y trouver à manger. C'est souvent lors de ses investigations précipitées que l'on remarque sa précense. 

Troglodyte mignon volant verticalement, insectes dans bec

 

Reproduction : 

Les troglodytes mâles sont très territoriaux et signalent leur <<propriété>> en chantant avec puissance depuis leur perchoir favori. Ils sont particulièrement loquaces en mars, époque de la parade nuptiale et de la construction des nids. A cett époque, chaque mâle construit plusieurs ébauches de nids sur son territoire. La femelle en choisit ensuite un et achève de le garnir avant d'y pondre ses oeufs. Les nids sont habituellement cachés dans un buisson, un trou de mur ou sous une racine. Dans des milieux plus dégagés, ils sont construit sous un tas de branchages ou au flanc d'un talus. L'oiseau n'hésite pas à s'installer dans les abris de jardins, lorsque ceux-ci sont calmes. Les oeufs sont généralement pondus en avril et couvés par la femelle seule. Après l'éclosion, le mâle participe à l'élevage des jeunes. Un troglodyte mâle a souvent plusieurs femelles, surtout s'il possède un grand territoire. Après avoir séduit et fécondé une femelle, il continue à chanter et s'accouple avec une autre qui s'installe dans un autre nid. 

Troglodyte mignon entrain de nourrir ses petits

 

Répartition : 

Répandu dans toute l'Europe, en Afrique du Nord, et dans une partie de l'Asie et de l'Amérique du Nord.

Troglodyte mignon posé sur fleurs sauvages

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Longueur : 9 - 10 cm.

Maturité sexuelle : à 1 an.

Mœurs : forme des dortoirs communs par temps froid.

La famille des troglodytes est originaire d’Amérique, où vivent toutes les autres espèces.

Envergure : 13 - 17 cm.

Accouplements : avril à juillet.

Régime : insectes et araignées principalement.

La plus grande d’entre elles est le troglodyte des cactus qui mesure 20 cm de long. Il se rencontre dans le sud des Etats-Unis et au Mexique.

Poids : 7 - 11 g.

Pontes : 1 - 2 par an.

Longévité : 7 ans.

 

 

Œufs : blancs ponctués de brun, 5 à 8 par couvée.

 

 

 

Incubation : 14 - 15 jours.

 

 

 

Envol des jeunes : 14 - 19 jours.

 

 

 

==> Revenir à Les troglodytidés

===> Aller à Les oiseaux

Date de dernière mise à jour : 19/10/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site