Le serin des Canaries

Le serin des Canaries

Portrait serin des Canaries

 

Le serin des Canaries est un oiseau de cage très apprécié dans le monde entier. Il subsite encore à l'état sauvage sur plusieurs îles atlantiques, comme Madère, les Açores et les Canaries. Le serin des Canaries est un petit passereau granivore à queue fourchue, au dessus brun grisâtre strié de brun foncé, avec la poitrine et le croupion jaune verdâtre. Les formes domestiquées peuvent être jaune vif, jaune et blanc, jaune et noir et même orange ou rose.

 

Moeurs :

Petit oiseau vif et sociable, le serin des Canaries se rencontre, en dehors de la saison des nids, en bandes. Tous les membres d'une bande se nourrissent et dorment ensemble. Le vol de ces oiseaux est étonnamment agile et nerveux lorsqu'ils se faufilent entre les arbres d'un parc ou d'un jardin, ou bien piquent dans un ravin ou à flanc de montagne sur une de leurs îles originelles. En vol, le mâle montre son croupion jaune vif, masqué par le bout des ailes quand l'oiseau est posé. La femelle est bien plus terne que le mâle, plus grise dessus et d'un jaune plus verdâtre en dessous.

Deux canaris orange

 

Alimentation :

Le bec du serin des Canaries est court et robuste. Son gésier (partie de l'estomac des oiseaux où sont broyés les aliments) est également puissant, ce qui en fait un oiseau apte à se nourrir de graines dures. La graine est maintenue dans un creux sur le côté du bec pendant que la mandibule inférieure l'écrase. L'enveloppe est alors ôtée avec la langue et l'amande avalée entière avant de parvenir au gésier.

 Serin des Canaries posé au sol, mousse dans le bec.

 

Reproduction :

Au début du printemps, les îles résonnent du chant des serins mâles. Ils ne se contentent pas de vocaliser perchés sur une branche mais se lancent dans de spectaculaires évolutions aériennes, s'élevant presque à la verticale avant de retomber, ailes déployées, au sommet d'un arbre, et tout cela sans cesser d'émettre leur chant. Impréssionnée par ces démonstrations, la femelle rejoint le mâle. Après un mois de ces parades, la bande se disperse peu à peu et l'intensité des chants diminue. C'est la saison de reproduction. Pendant cette période, des groupes mixtes de mâles et de femelles peuvent encore se nourrir et dormir ensemble.

Le serin des Canaries aime nicher dans les arbustes et les buissons. Le mâle choisit un emplacement et récolte les matériaux mais s'en tient là. C'est la femelle qui édifie le nid soigneusement à l'aide de brindilles, d'herbes et de mousse assemblées avec des herbes duveteuses et parfois du lichen. L'intérieur de la coupe est douillettement tapissé de plumes, de poils et de laine. Sur le littoral des îles de l'Atlantique subtropical, le nid peut être bâti dès janvier ou février, mais plus haut dans la montagne, où le froid règne, il ne sera pas bâti avant juin. La femelle couve seule, ravitaillée par le mâle qu'elle se trouve ou non au nid. Les deux adultes nourrissent les jeunes, surtout de graines molles à mi-maturité.

Serin des Canaries femelle posé sur nid

 

Le serin des Canaries et l'homme :

Le serin des Canaries fut probablement introduit en Europe au début du 16ème siècle. Il y fut vite élevé en captivité, notamment en Allemagne. Dans la mesure où l'espèce sauvage est plutôt terne, par rapport à ses parents européens comme le chardonneret, elle fut sans doute d'abord appréciée pour son chant. Un organisme avicole britannique a estimé à 5 millions le nombre de caanris détenus dans ce seul pays. Tous ne sont pas des oiseaux de compagnie. Autrefois, les canaris servaient à détecter les gaz mortels dans les mines de charbons ; ils sont encore très rarement utilisés à cette fin dans l'industrie.

 

Répartition :

Forêts, vergers et jardins des Açores, de Madère et des Canaries.

Groupe de 5 canaris de couleur orange, jaune pâle, blanc, jaune vif et jaune-brun.

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Longueur : 12.5cm.

Maturité sexuelle : à 1 an.

Mœurs : sociable.

 

Accouplements : de janvier à juillet.

Régime : surtout des graines et autres végétaux.

 

Pontes : jusqu’à 5 par ans dans certaines régions.

Cris : cri de contact gazouillant, cri d’alarme plaintif et cri répétitif lors des querelles.

 

Œufs : 3 à 5 de couleur vert bleuâtre taché de brun-rouge ou de violet.

 

 

Incubation : 14 jours.

 

 

Envol des jeunes : vers 15 jours.

 

Voir Les malures 

Revenir à Les oiseaux

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×