Le pic-vert

LE PIC VERT.

Pic-vert sur tronc d'arbre  

Commun en France, le pic vert est un oiseau farouche qui se fait entendre plus souvent qu'il ne se montre. A l'aide de son bec puissant, il creuse une cavité de nidification dans le bois tendre. Bien camouflé par son plumage vert, le pic vert est un oiseau très discret. Lorsqu'il se pose contre un tronc d'arbre, il semble disparaître. Il trahit toutefois sa présence par son cri puissant, rappelant un éclat de rire, émis surtout au printemps.

 

Habitat :

L'habitat favori du pic vert est un mélange de grands et vieux arbres, dans lesquels ils peuvent creuser leur nid, et de zones herbeuses rases et ensoleillées. Le bocage répond parfaitement à ces exigences, mais cet oiseau coloré est aussi présent dans toutes les forêts bordées de pâturages.

 

Pic-vert sur tronc d'arbre, trou

 

Alimentation :

Le pic vert est un consommateur insatiable de fourmis ; il en mange environ 2000 par jour. Quittant les arbres, il descend au sol pour rechercher des fourmilières. Quand il en trouve une, il la défonce avec son long bec pointu et creuse un trou atteignant 8 cm de profondeur. Les fourmis qui courent en tous sens sont happées par la langue collante.

Lorsqu'il trouve une grosse fourmilière, le pic vert peut se nourrir pendant plus d'une heure sans jamais s'interrompre et y retourne pendant des semaines. Bien que ses préférences aillent aux fourmis, le pic vert mange également tout insecte qu'il peut extraire du sol ou de l'écorce d'un arbre à l'aide de son bec et de sa langue.

Pic-vert posé au sol 

 

Reproduction :

Mâle et femelle passent l'hiver séparément, mais demeurent sur leur territoire toute l'année. Au printemps, ils s'appellent depuis leur arbre dortoir et se rapprochent progressivement l'un de l'autre. Lorsqu'ils sont ensemble, ils oscillent leur tête, frottent leur bec et enfin s'accouplent.

Parfois, ils choisissent une de leur cavité hivernale pour nicher. Sinon, il faut de 10 à 30 jours aux deux oiseaux pour creuser une nouvelle cavité dans un tronc. Une fois la "loge" terminée, la femelle y pond ses oeufs blancs à même le bois. Les deux adultes participent à l'incubation et à l'élevage des jeunes. Ces derniers s'envolent trois ou quatre semaines après l'éclosion. Après leur sortie du nid, ils sont répartis entre le mâle et la femelle, qui s'occupent d'eux jusqu'à ce qu'ils soient autonomes.

Jeunes pic-vert au nid 

 

Le pic vert et l'homme :

L'agriculture moderne a entraîné un certain déclin du pic vert. Autrefois, les pâturages étaient généralement laissées plusieurs années sans être labourés ou engraissés. Cela permettait l'installation et le développement des fourmilières. Celles en bute, que l'on voit dans certains vieux champs, sont des nids de fourmis jaunes : il leur faut plusieurs années pour atteindre cette taille impressionnante.

Aujourd'hui, les pâtures sont régulièrement labourées et fertilisées pour produire plus de fourrage. Les fourmilières sont détruites et l'herbe haute rend le sol trop froid et trop humide pour qu'elles se réinstallent. De nombreux habitats favorables ont disparut, mais le pic vert reste très largement répandut en France.

 

Répartition :

Répandu dans toute l'Europe - sauf Islande, Irlande et nord de l'Ecosse - et localement en Asie Mineure. En France, le pic-vert est présent partout sauf en CorsE.

 Pic-vert voletant devant tronc d'arbre 

 

 DIMENSIONS

REPRODUCTION 

MODE DE VIE 

Longueur : 32 cm. Maturité sexuelle : à 1 an. Moeurs : oiseau forestier, se nourissant surtout en prairie. Le couple se forme au printemps puis creuse le nid. 
Longueur du bec : 4,5 cm.   Accouplements : d'avril à août.  Régime : fourmis principalement, mais aussi autres insectes, graines et baies. 
Longueur de la langue : 10 cm.  Oeufs : 5-7 blancs.  Longévité : 7-8 ans. 
Envergure : 41 cm.  Incubation : 17-19 jours.   
Poids : 180-200 g.  Envol des jeunes : 23-27 jours.   

Voir Le pinson des arbres 

Revenir à Les oiseaux

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×