Le pygargue vocifer

LE PYGARGUE VOCIFER.

Pygargue vocifer perché sur son nid

Scrutant la surface de l'eau depuis son perchoir, le pygargue vocifer à l'allure imposante s'apprête à plonger sur un poisson pouvant peser autant que lui. Son plumage typique, noir, brun et blanc, et ses clameurs sonores font du pygargue vocifer l'un des oiseaux africains les plus marquants. On pense que les couples sont formés pour la vie et maintiennent leurs liens en poussant des cris incessants en duos.

 

Habitat :

Le pygargue vocifer ne se rencontre que près de l'eau : lacs, retenues et grands fleuves. Il pêche aussi en mer, surtout dans les estuaires et les langunes assez abrités. Là où la nourriture est abondante et où existent de grands arbres pour nicher, les pygargues peuvent se répartir à quelques centaines de mètres d'intervalle le long du rivage. Les deux adultes défendent leur territoire tout au long de l'année afin que d'autres pygargues ne s'y installent pas.

Pygargue vocifer perché sur un arbre

Alimentation et chasse :

Les poissons nageant près de la surface sont les proies favorites du pygargue vocifer. Il les repère d'habitude depuis un perchoir dominant l'eau, mais peut effectuer de brefs vols de prospection, sans s'écarter à plus de 50 mètres du rivage. Les serres du pygargue ont de longs ongles et le dessous des doigts est épineux afin de maîtriser les proies glissantes.

Le pygargue doit manger chaque jour 1,3 kilos de poisson environ, ce qui peut ne représenter qu'une seule prise. Il capture aussi des oiseaux d'eau ou de jeunes crocodiles et s'attaque aux nids d'autres oiseaux. Enfin, il ne dédaigne pas les charognes et peut jouer le pirate des airs, harcelant des oiseaux piscivores pour les forcer à lâcher leurs proies ou à les régurgiter.

Comment pêche le pygargue vocifer? Ayant repéré un poisson depuis un arbre de la rive, le pygargue pique vers l'eau d'un plané souple, saisit sa proie et regagne de la hauteur sans changer d'allure. Parfois, le rapace vole sur place au dessus de l'eau puis tombe à la verticale sur sa proie. Quand le pygargue capture des poissons de plus de 2kilos, il rase l'eau et va manger sa proie sur la rive. Les plus grosses prises l'obligent à rallier la berge en brassant l'eau de ses ailes déployées.

Pygargue vocifer chasse, proie dans ses serres

Reproduction :

Au début de la saison de nidification, les cris émis par le couple augmentent. Ils accompagnent souvent des évolutions aériennes au cours desquelles les deux oiseaux plongent et remontent, unissant parfois leurs serres et se laissant tomber dans une chute libre spectaculaire. L'espèce niche d'ordinaire dans de grands arbres et chaque couple dispose d'un ou deux sites habituels. Les vieux nids peuvent devenir énormes - jusqu'à 1,8 mètres de diamètre sur 1,2 mètres de haut - et sont rapidement restaurés pour servir à nouveau.

Les oeufs sont en général pondus à la fin de la saison des pluies. La femelle assure l'essentiel de l'incubation, mais le mâle lui apporte parfois des proies ou la relaie un moment lorsqu'elle va pêcher elle-même. Comme les aigles et les autres pygargues, elle commence à couver dès le premier oeuf et les poussins éclosent donc à deux ou trois jours d'intervalle. L'aîné tue souvent ses compagnons mais il peut arriver que deux poussins survivent. Au bout de huit semaines, les jeunes peuvent manger seuls et quittent d'habitude le nid deux semaines plus tard. Toutefois, ils ne peuvent pêcher pour eux-mêmes qu'au bout de deux mois supplémentaires. Ils seront alors chassés et devront trouver un site dépourvu d'adultes, c'est à dire en fait sans arbres pour nicher. Devenus adultes, il leur faudra lutter pour obtenir un territoire où élever leur descendance.

Pygargue vocifer et son oisillon

Répartition :

Le pygargue vocifer se rencontre en Afrique depuis le sud du Sahara jusqu'à l'extrémité australe du continent.

Pygargue vocifer en vol

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Envergure : Mâle, 1,9m ; femelle, 2,4m.

Maturité sexuelle : A 4 ou 5 ans.

Mœurs : Bruyant ; couple durable.

Sept autres pygargues dont le pygargue malgache, le pygargue à queue blanche et le pygargue à tête blanche.

Poids : Mâle, 2,25kg ; femelle, 3,4kg.

Accouplements : Plutôt en saison sèche quand les eaux sont basses.

Régime : Poissons, mais aussi oiseaux d’eau et charognes.

 

 

Œufs : 1 à 3, blancs, parfois quelques taches rouges.

Longévité : 15-25 ans.

 

 

Incubation : 42-45 jours.

 

 

 

Envol des jeunes : 70 à 75 jours.

 

 

 

==> Revenir à Les accipitridés

===> Aller à Les oiseaux

Date de dernière mise à jour : 08/07/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×