La marmotte des Alpes

LA MARMOTTE DES ALPES. 

Marmotte des Alpes debout sur ses pattes arrières, priairie

Bien qu'elle appartiennent à la même famille que les écureuils, la marmotte est exclusivement terrestre. Elle passe même une grande partie de sa vie sous terre, dans un terrier où elle hiberne. Adaptée au froid, elle se réfugia dans les régions d'altitude quand le climat se réchauffa. Aujourd'hui, c'est l'un des animaux les plus familiers de la haute montagne. 

 

Moeurs : 

La marmotte alpine vit sur les versants ensoleillés des montagnes, à environ 3000 m d'altitude. Elle creuse la terre à l'aide de ses membres antérieurs, et se sert de ses pattes postérieures pour évacuer les déblais derrière elle. Dans les zones rocheuses, elle creuse sous les rochersou au milieu des éboulis. Chaque terrier est occupé par un groupe familial et peut avoir plusieurs entrées. Les chambres sont tapissées d'herbe sèches et des galeries en cul-de-sac font office de latrines. On suppose que les terriers de grandes dimensions ont été aménagés par de nombreuses générations successives. Les marmottes vivent en colonies formées d'un couple reproducteur dominant et de leur progéniture de plusieurs anneés. Chaque colonie marque son territoire avec des dépôts odorants et chasse les intrus par des battements de queue et des claquements de dents. 

Marmotte des Alpes entrain de faire sa toilette

 

Alimentation : 

C'est dans la fraîcheur du matin et de la soirée que la marmotte sort de son terrier pour se nourrir, car elle supporte mal la chaleur. Elle choisit de préférence les végétaux les plus tendres et les arrache avec ses membres antérieurs pour les grignoter. Elle absorbe ainsi toutes sortes de feuilles, de fleurs et de racines. Occasionellement, elle mange des vers et des araignées. Elle se nourrit avec voracité, pour accumuler les réserves graisseuses dont elle aura besoin pendant son hibernation. 

Marmotte des Alpes de face, a de l'herbe dans sa mâchoire

 

Reproduction : 

La marmotte des Alpes se reproduit le plus tôt possible au début du printemps, dès qu'elle sort de son hibernation. Les jeunes ont ainsi le temps de se développer suffisament pour survivre aux rigueurs de l'hiver suivant. Après les accouplements, la femelle s'aménage une litière à l'intérieur du terrier et s'y installe jusqu'à la mise bas. Une portée se compose en moyenne de trois petits qui naissent aveugles. En quelques jours, ils se couvrent de fourrure, mais demeurent auprès de leur mère à l'intérieur de terrier. Ils font leurs premiers pas au-dehors après quarante jours et commencent alors à se nourrir de matière végétale. Ils n'atteindront leur taille d'adulte qu'au terme de leur deuxième année. 

Femelle marmotte des Alpes avec deux petits

 

Hibernation : 

Vers la fin de l'été, les marmottes aménagent des litières d'herbes sèches dans leur terrier, où elles s'installent au mois d'octobre en obstruant les entrées avec de la terre, des excréments et des plantes. Blotties dans la chambre familiale, les marmottes entrent alors dans une profonde léthargie. Leur rythme cardiaque n'est plus que de cinq battements par minute et leurs mouvements respiratoires de trois à cinq par minute.  Elles économisent ainsi au maximum l'énergie de leur organisme. Leur température corporelle s'abaisse considérablement. Mais si elle s'approche dupoint de congélation, le rythme cardio-respiratoire s'accélère en produisant ainsi suffisament de chaleur pour éviter à l'animal de sucomber au froid. Au cours de cette période, les marmottes épuisant les réserves emmagasinées pendant l'été. Certaines peuvent mourir, notamment les jeunes. C'est surtout le cas lorsque l'hiver est particulièrement rigoureux, les marmottes épuisant plus rapidement leurs réserves. 

Marmotte des Alpes entrain d'escalader une paroi rocheuse

 

Protection : 

La marmotte est encore chassée dans certaines régions. Elle n'est pas menacée, mais pourrait le devenir ar son habitat tend à se réduire et son rythme de reproduction est lent. 

Répartition :

Originaire des alpes occidentales et centrales et des Carpates. Introduite dans les Alpes orientales, les Pyrénées et la Forêt-Noire. 

Deux marmottes des Alpes entrain de renifler une plante

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Longueur : 42 - 54 cm.

Maturité sexuelle : à 2 ans.

Mœurs : fouisseur, vit en groupes familiaux, hiberne dans un terrier.

Poids : au printemps, 2, 25- 3, 50 kg ; en automne, 3, 8 - 5, 65 kg.

Accouplements : au printemps.

Régime : herbes, graminées et racines.

 

Gestation : 33 - 34 jours.

Cris : sifflements aigus.

 

Portée : 1 à 7 jeunes.

Longévité : 15 - 18 ans en captivité.

 

Sevrage : 40ème jour.

 

 

==> Revenir à Les sciuridés

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 07/07/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×