Le koala

LE KOALA.

Koala accroché à la verticale à une branche.

Vivant exclusivement dans certaines forêts d'Australie, le koala est une espèce menacée, victime autrefois d'épidémies, des chasseurs de fourrure et de la destruction de son habitat. Avec ses mains et ses pieds aux doigts opposables armés de fortes griffes, le koala est un bon grimpeur qui passe la plus grande partie de sa vie dans les arbres. Il est beaucoup moins à l'aise sur le sol où il s'aventure d'ailleurs rarement.

 

Habitat :

Le koala vit presque exclusivement dans les eucalyptus dont le feuillage constitue sa seule nourriture. Animal nocturne, c'est à dire actif pendant la nuit, il passe la journée à dormir, pelotonné à la fourche d'une branche. Il se réveille au crépuscule et grimpe alors jusqu'aux plus hautes frondaisons de l'arbre, pour en manger les feuilles et les jeunes pousses, là où elles sont les plus tendres.

Femelle koala et son petit en séance de câlin.

 

Alimentation :

A l'intérieur de ses joues, le koala dispose de poches extensibles, ou abajoues, dans lesquelles il peut accumuler de la nourriture. Son système digestif est parfaitement adapté à son régime très spécialisé : il ne s'intéresse qu'à une douzaine d'espèces d'eucalyptus, alors qu'on en trouve plus de cent en Australie. Et encore : il ne mange que certains types de feuilles à un stade bien précis de leur croissance. Un koala peut consommer jusqu'à un kilo de feuilles par jour. Aussi lui arrive-t-il d'épuiser rapidement la quantité de nourriture dont il dispose dans son environnement immédiat. C'est l'un des problèmes que pose sa survie à notre époque où les forêts d'eucalyptus se sont raréfiées. Et cela soulève également bien des difficultés pour l'élevage de koalas dans des réserves ou des parcs zoologique.

Koala mangeant de l'eucalyptus dans un arbre.

 

Reproduction :

La saison des accouplements se situe entre décembre et mars. Après une gestation de 35 jours, la femelle donne naissance à un seul petit. Celui-ci est aveugle, dépourvu de poils et mesure à peine 2 cm de long. D'instinct, il rampe jusqu'à la poche marsupiale de sa mère où il demeure six mois et achève son développement. A l'intérieur de cette poche qui s'ouvre vers l'arrière, le petit koala s'accroche à une mamelle et passe son temps à têter et à dormir. Durant le dernier mois de ce séjour, au moment de son sevrage, sa mère le nourrit de feuilles d'eucalyptus partiellement digérées. A six mois, le jeune koala quitte la poche marsupiale. Mais il demeure avec sa mère qui le porte sur son dos et s'occupe de lui jusqu'à la prochaine saison des accouplements. Il est alors chassé par un mâle et vie en solitaire jusqu'à sa maturité sexuelle.

Femelle koala portant son petit sur le dos. Perché sur une branche.

 

Répartition :

Le long des côtes orientales de l'Australie, principalement dans les Etats de la Nouvelle Galles du Sud et de Victoria.

Femelle koala avec son petit blottit contre elle.

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Hauteur : 60cm.

Maturité sexuelle : mâles, à 3-4 ans ; femelles, à 2-3 ans.

Mœurs : arboricole et solitaire, sauf en période de reproduction.

Les membres de la famille des Phalangéridés - phalangers et possums.

Poids : mâles jusqu’à 11,80kg ; femelles, 7kg. Plus petit dans le nord de sa zone de distribution.

Accouplements : de décembre à mars (été austral).

Cri : peu harmonieux, grinçant, s’apparentant au crissement d’une scie dans du bois.

 

 

Gestation : 25 à 35 jours.

Régime : feuilles d’eucalyptus.

 

 

Portée : 1 petit.

Longévité : 15-20 ans.

 

 

 

 

==> Revenir à Les phascolarcticidés

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×