Le dègue du Chili ou Octodon

LE DEGUE DU CHILI OU OCTODON. 

Dègue du Chili sur tapis de mousse

Visuellement, l’octodon, aussi appelé dègue du Chili, est à la croisée des chemins entre une gerbille et un chinchilla. Ce petit rongeur aux grandes oreilles, au pelage hirsute, de couleur marron, doté d’une longue queue terminée d’un pinceau de poils, ne passe pas inaperçu. L’octodon est un animal sociable et rapide, mais surtout chose assez rare pour une « petite » créature, relativement affectueux avec l’homme. Il apprécie les caresses et se laisse dorloter dès qu’il a confiance.

 

Mœurs :

L’octodon est un animal commun dans son pays. Il est originaire du Chili, en Amérique du Sud. Son biotope naturel comprend essentiellement des pentes rocheuses à végétation maigre, constitué de buissons épars. On rencontre l’animal jusqu’à environ 1200m d’altitude, mais jamais à plus de 200m. En effet, il ne supporte pas les températures élevées (32 à 34 degrés semble un maximum).Le dègue du Chili creuse des galeries complexes, parfois profondes (plus de 2m), afin, notamment, d’obtenir une température à peu près constante. Ce système souterrain comprend plusieurs chambres, chacune étant dévolue à une utilisation donné : garde-manger, dortoir, etc. L’octodon n’hiberne pas, ce qui ne l’empêche pas de faire des réserves de nourriture pour la mauvaise saison.

C’est un animal social, qui vit en groupes de quelques individus jusqu’à plusieurs dizaines. Toutefois, contrairement à de nombreux rongeurs, l’agressivité envers les animaux externes au groupe est faible. Pour communiquer entre eux, les octodons couine et siffle.

L’octodon entretient très soigneusement son pelage. En se léchant, ils s’enduisent d’une substance grasse qui gaine et protège le poil. Il entretient également son pelage en se roulant dans la terre. Le rôle de cette terre est double : elle permet aux animaux d’éliminer l’excès de sébum produit par la peau. Elle est par ailleurs liée à leur vie sociale : tous les membres d’un même groupe se roulent au même endroit. Ainsi, les odeurs s’échangent et chaque spécimen porte les effluves des autres, ce qui permet une reconnaissance olfactive de la communauté.

L’octodon a de nombreux ennemis naturels, de ce fait il possède une ouïe bien aiguisée et une vue à la fois excellente et panoramique. L’odorat est également efficace, l’animal est doté d’une bonne mémoire olfactive. De plus, il pratique une méthode de défense qui rappelle celle des lézards : s’il est attrapé par la queue, la peau de celle-ci se détache, permet à l’animal de se sauver. Contrairement aux lézards, l’appendice perdu ne repousse pas.

Dègues du Chili couché l'un sur l'autre 

 

Alimentation :

Le régime alimentaire de l’octodon est exclusivement herbivore. Il s’agit d’une alimentation pauvre, sèche et fibreuse. Il comprend des graines, des herbes (racines de pissenlit…), des feuilles, de l’écorce (arbres fruitiers), des bulbes, fleurs, des fruits (de palmiers, en captivité pomme, abricot, tomate…), cactées et quelques fois des excréments de gros animaux (chevaux par exemple).

Dègue du Chili entrain de manger à l'aide de ses pattes avant

 

Reproduction :

La saison de reproduction dépend de la zone concernée, du climat et de l’abondance de nourriture : elle a lieu en septembre au centre du Chili, tandis qu’elle s’étale de février à avril ou bien sur le mois de novembre dans la partie Nord. Dans tous les cas, le nombre de portées par an est faible, alors qu’en captivité, l’octodon peut avoir des petits quasiment toute l’année. A l’approche de la mise à bas, la femelle, secondée du mâle, amasse des matériaux pour fabriquer une sorte de nid dans une des chambres de leurs galeries. La femelle met bas souvent tôt le matin. Une portée moyenne comporte de 4 à 6 petits, mais ce nombre peut dépasser la dizaine quelques-fois ! Les petits octodons naissent recouverts de poils et avec les yeux ouverts, mais ils sont totalement dépendant de leurs parents. Leur poids à la naissance est d’environ 15g, pour une longueur d’à peu près6 cm. La femelle et le mâle s’occupe ensemble des petits.

Femelle dègue du Chili et 2 petits

 

Répartition :

L’octodon est originaire de régions montagneuses et chaudes du Nord et du centre du Chili, en Amérique du Sud. On rencontre l’animal jusqu’à environ 1200m d’altitude. Son biotope naturel comprend essentiellement des pentes rocheuses à végétation maigre, constitué de buissons épars.

Dègue du Chili entrain d'observer depuis une branche d'arbre

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Longueur : corps ; de 12 à 20cm, queue ; de 8 à 12cm. Femelle parfois un peu plus grande. Oreilles ; 2,5cm de hauteur, un peu plus chez le mâle.

Maturité sexuelle : très variable ; pour le mâle, environ 6 mois, en moyenne ; pour la femelle, dès l’âge d’un mois et demi, à parfois plus d’un an.

Mœurs : sociable, vie en groupes allant parfois jusqu’à plusieurs dizaines d’individus. Diurne, pics d'activité tôt le matin et avant le coucher du soleil.

Poids : de 160 à 200g pour le mâle, de 170 à presque 300g pour une femelle.

Accouplements : dépend de la zone concernée, du climat et de l’abondance de nourriture.

Régime : herbivore ; herbes, racines, fleurs, bulbes, graines, écorces, fruits.

 

Gestation : 90 jours.

Cris : Couinements, sifflements.

 

Portée : de 1 à 10 petits, en moyenne, de 4 à 6.

Longévité : de 6 à plus de 10 ans.

 

Sevrage des jeunes : 4 semaines.

 

 

 

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 07/07/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×