Le muscardin

LE MUSCARDIN.

Muscardin perché sur une branche de noisetier

Le muscardin était autrefois commun dans les haies et taillis, mais il est aujourd'hui de plus en plus rare, suite à la destruction de son habitat par l'homme. Le muscardin passe environ la moitié de sa vie endormi. Lorsqu'il est éveillé, il est toujours dans les arbres, à faire des acrobaties sur les plus fines brindilles, sa queue servant de balancier. 

Moeurs : 

Le muscardin est l'un des plus petits membres de la famille des loirs ; il passe toute sa vie dans les arbres et arbustes. Il est très bien adapté à ce mode de vie : son ouïe est excellente et il possède les grands yeux ronds de la plupart des animaux nocturnes. Il dort pendant le jour dans un nid rond fait de brins d'herbe et de lanières d'écorces entrelacées. Ce nid confortable est situé à 1 ou 2 mètre du sol, ou au sommet d'un grand arbre, à 20 mètres environ. La nuit, il cherche sa nourriture au sommet des arbres. Ses pieds sont équipés de pelotes qui lui permettent d'adhérer aux branches qu'il parcourt continuellement. Les articulations des poignets et des chevilles sont très mobiles. 

Muscardin accroché à une brindille, récupère des fruits

 

Alimentation : 

Le muscardin se nourrit essentiellement de fleurs des arbres, de baies et de fruits secs ; il apprécie particulièrement les noisettes et mange également glands et châtaignes. Il mange aussi les fleurs des arbres, comme l'aubépine au printemps, ainsi que celles de chèvrefeuille, avec les baies, lorsqu'il en trouve. Toute sa nourriture est glanée dans les arbes ou arbustes. 

Muscardin posté sur une souche, mange une noisette

 

Reproduction : 

Le début et la durée de la saison de reproduction dépendent essentiellement des conditions atmosphériques. Après l'accouplement, la femelle tisse un nid au-dessus du sol, dans lequel elle met bas 22 à 24 jours plus tard. Ce nid de reproduction mesure environ 15 centimètre de diamètre et est plus grand que le nid estival habituel. La portée est normalement de quatre à cinq jeunes. Leur mère les abandonne la nuit pour se nourrir, mais revient souvent les allaiter. A sept jours, ils sont recouverts d'une première fourrure grise qui mue à deux semaines en un pelage plus gris que celui de l'adulte. Les yeux s'ouvrent à environ dix jours. Les jeunes restent deux mois avec leur mère et sont prêts à se reproduire la saison suivante. Si le temps le permet, la mère peut avoir une seconde portée. 

Muscardin femelle au nid avec ses petits

 

Hibernation : 

Le muscardin dort tout l'hiver dans un nid spécialement construit sur ou sous le sol. La période inactive peut durer d'octobre à avril, mais si le temps se réchauffe, il peut se réveiller brièvement pour chercher à manger. L'hibernation est précédée d'une période pendant laquelle le muscardin se gave pour presque doubler de poids. Cette gloutonnerie est essentielle s'il veut survivre à l'hiver. Le muscardin s'endort en position enroulée, son coeur ralentit et sa température interne tombe très bas. Il vit sur les réserves de graisses accumulées à l'automne. La période est dangereuse car, si le temps se réchauffe, il se réveille, brûle trop vite ses réserves, et meurt de faim. 

Muscardin en hibernation dans son nid, enroulé sur lui-même

 

Observation : 

Comme c'est un animal nocturne, vous avez plus de chance de voir les traces de la précense du muscardin que le muscardin lui-même. Cherchez les nids au sommet des jeunes noisetiers, dans les ronces et chèvrefeuilles des sous-bois de feuillus. Comme beaucoup de rongeurs, le muscardin laisse tomber les bogues vidées de l'amande par un petit trou rond, lisse, différents des bords hachurés faits par les souris et les campagnols. Si vous savez qu'il y a des muscardins dans votre région, vous pouvez les encourager à y rester en installant des nichoirs à oiseaux à 3 m du sol. Si vous trouvez un nid, vous pouvez l'observer après la tombée du jour, mais il ne faut y toucher sous aucun prétexte. 

Le saviez-vous ? 

Le muscardin est aujourd'hui une espèce protégée ; sa destruction est punie d'une amende dans certains pays. 

Répartition : 

Toute l'Europe, de la Suède au nord de l'Espagne, jusqu'en Grèce et au Moyen-Orient. Localisée dans le sud de la Grande-Bretagne, absent de Corse et de Scandinavie. 

Muscardin posté sur son nid, entre les branches d'un mûrier

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Longueur : tête et corps, 70 - 80 mm ; queue, 55 – 68 mm.

Maturité sexuelle : à 1 an.

Mœurs : les couples nichent souvent ensemble en été, mais hibernent séparément.

Poids : 15 – 25 g (jusqu’à 40 g avant hibernation).

Accouplements : mai à juin, une seule portée par an.

Couleur : brun-orangé, ventre plus pâle, blanc sur la gorge.

 

Gestation : 21 jours.

Régime : fleurs des arbres et fruits, quelques insectes.

 

Portée : 2 à 7 jeunes, en moyenne 4.

Cri : couinement ultrasonore.

 

 

Longévité : 4 ans.

 

 

Revenir à Les gliridés

Aller à Les mammifères

Date de dernière mise à jour : 17/08/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site