Le chat sauvage d'Europe

LE CHAT SAUVAGE D'EUROPE.

 Chat sauvage perché sur un arbre

Le chat sauvage d'Europe ressemble un peu au chat domestique tigré, mais son mode de vie est très différent. Sa férocité ne l'empêche pas d'être bien plus farouche que son <<cousin>>. La chat sauvage d'Europe est encore largement distribué en Europe. Traquée par les gardes-chasse au 19ème siècle, l'espèce est surtout menacée aujourd'hui par les croisements avec des chats domestiques.

 

Habitat :

En Ecosse, les chats sauvages habitent sur les landes et les pâturages à moutons. Mais ils vivent aussi dans les zones boisées et semblent préférer les basses altitudes, entre 300 et 450 mètres. Durant la journée, ils dorment cachés dans les ravines et les rochers. Dans les grandes forêts mixtes d'Europe continentale, ils se réfugient dans les affleurements rocheux. Mais c'est une espèce très versatile : au sud, ils vivent dans le maquis; en Europe centrale, on les trouve dans les forêts de conifères; dans le Caucase et dans l'est de la France, ils fréquentent les forêts de feuillus.

 Chat sauvage "rugit"

 

Alimentation et chasse :

Les campagnols et autres petits mammifères constituent la base du régime alimentaire du chat sauvage, mais il chasse aussi d'autres mammifères plus gros, comme les écureuils. Le chat sauvage aime habiter des régions où abondent les lièvres, lapins et oiseaux nichant au sol. Il ne peut capturer des proies plus grosses, mais n'hésite pas à se nourrir sur les carcasses de cerfs, par exemple.

Le chat sauvage mène une vie solitaire, sauf les femelles, accompagnées de leurs chatons. Le chat sauvage marque un territoire d'environ 100 hectares avec ses excréments et son urine, griffant les troncs. Les intrus sont impitoyablement chassés, mais le chat sauvage n'hésite pas à quitter son territoire lorsque vient le temps de trouver un partenaire. Dents et griffes pointues sont faites pour tuer rapidement.

 Chat sauvage prend son repas

 

Reproduction :

Les femelles sont prêtes à s'accoupler vers la fin février et le début mars. La parade nuptiale, qu'accompagnent cris, hurlements et gémissements, est tumultueuse. Plusieurs mâles peuvent s'assembler autour d'une femelle et miauler toute la nuit. Lorsqu'un mâle à établi sa suprématie, la femelle se roule par terre pour lui signifier qu'elle accepte l'accouplement. Pendant celui-ci, le mâle tient la femelle par la nuque, comme chez tous les autres félins.

Environ 2 mois plus tard, la femelle met bas dans un nid situé dans une fissure rocheuse, un terrier ou un arbre creux. Il peut y avoir jusqu'à 8 chatons dans une portée, mais la moyenne est de 4. Les chances de survie de tous les chatons d'une portée nombreuse sont faibles et, en moyenne, 2 seulement atteignent l'âge adulte. La mère les allaite pendant environ 3 mois. Le père ne participe pas à l'élevage des chatons. Vers l'âge de 3 mois, ils commencent à accompagner leur mère à la chasse; 2 mois plus tard, la famille se disperse, chacun chassant de son côté. Vers l'âge de 10 mois, les chatons ont atteint leur taille adulte, mais ne se reproduiront pas avant l'année suivante.

 Chaton sauvage perché sur un arbre

 

Le chat sauvage et l'homme :

Le chat sauvage habitait autrefois l'Europe entière, mais les grandes forêts ont été défrichées pour répondre aux besoins individuels et industriels de l'homme. Le chat sauvage a donc été refoulé vers les zones les plus reculées. Il était partout considéré comme un nuisible et était la cible favorite des gardes-chasse. Des milliers d'entre eux furent détruits au19ème siècle et au début du 20ème siècle pour protéger les populations de gibier à plumes, comme les tétras, perdrix et faisans, qui avaient été élevés pour la chasse.

Les destructions systématiques ont heureusement cessé dans la plupart des pays et le chat sauvage est même protégé dans certains Etats. Toutefois, les comportements n'ont pas radicalement changé et les chats sauvages sont toujours détruits dans certaines propriétés d'Ecosse et d'Europe méridionale. Ils se font également empoisonner par les appâts destinés à d'autres animaux.

 

Répartition :

Ecosse, France, Allemagne, Pologne, Europe du Sud et Caucase, jusqu'en Asie centrale.

Protection :

Les chats sauvages ont longtemps été pourchassés par l'homme, mais les populations se reconstituent et regagnent leurs anciens territoires.

Deux chats sauvage

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Longueur : 36 - 65cm.

Maturité sexuelle : A 1 an.

Mœurs : Généralement solitaire ; nocturne.

Plusieurs sous-espèces sauvages, dont le chat sauvage d’Afrique, F.  s, libyca, et le chat domestique, F. s. catus.

Poids : 3,5kg - 7kg ; femelle plus légère.

Accouplements : Fin février à début mars.

Régime : Petits rongeurs comme les campagnols ; également lièvres, lapins et oiseaux.

 

 

Gestation : 63 - 69 jours.

Cris : Ronronne, hurle et miaule, comme le chat domestique.

 

 

Portée : 1 à 8 jeunes ; normalement 4.

Longévité : Moins de 5 ans.

 

 

Voir Le coyote

Revenir à Les mammifères

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×