Le renne

LE RENNE.

Renne de profil

 

La vaste ramure du renne en fait l'un des animaux les plus majestueux du Grand Nord. Il vit sur des paysages désolés, sombres et froids, qu'évitent la plupart des animaux. Le renne est connu surtout pour son rôle légendaire d'animal de trait du père Noël. L'image n'est pas si fantaisiste, car le renne fournit aux peuples nomades tout ce dont ils ont besoin : transport, nourriture, vêtements chauds et fil solide.

 

Moeurs :

Très résistants, les rennes habitent la triste toundra arctique et les forêts de conifères et montages qui l'entourent. Sur cet environnement rude et souvent glacé, ils vivent en troupeaux d'au moins 20 animaux, mais dont les plus nombreux comptent plusieurs milliers de têtes. Le troupeau est nomade et se déplace constamment pendant les heures du jour à la recherche des maigres pâturages. La vue du renne est mauvaise et il compte surtout sur son odorat pour trouver sa nourriture et l'avertir du danger.

Au printemps, les troupeaux se rassemblent pour la migration annuelle vers les pâturages d'été. Des hordes de 200 000 animaux traversent le pays, généralement vers la toundra découverte, où ils se dispersent en petits groupes pour brouter. A l'automne, dès la première neige, les rennes se regroupent et s'en retournent alors vers leurs quartiers d'hiver, dans des zones plus protégées et boisées. Ces migrations se font au petit trot. Le renne peut courir à une vitesse de 60 à 80 km/h environ. Le renne est un excellent nageur. Soutenu dans l'eau par l'air emprisonné dans sa fourrure épaisse, il peut traverser rivières, fleuves et même bras de mer qui se trouvent sur son passage. Toutefois, tous les rennes ne migrent pas ; certains vivent toute l'année dans les forêts claires.

Rennes sur plateau élevé

 

Alimentation :

Le renne est exclusivement herbivore et se nourrit de plantes diverses. La base de son alimentation est sans doute les lichens qui poussent en grand nombre sur la toundra, ainsi que les herbes dures. Au printemps, les rennes broutent les nouvelles poussent d'herbes et d'arbustes, puis les feuilles vertes des bouleaux et des saules qu'ils trouvent sur leurs pâturage estivaux. Pendant les rudes moins d'hiver, le renne a du mal à trouver une nourriture suffisante. Il s'enfonce souvent dans la neige jusqu'au ventre et nettoie de larges cratères avec ses sabots pour atteindre les lichens, et les mousses, ou arrache les brindilles de tous les buissons qu'il trouve, au dessus ou en dessous du manteau de neige.

Rennes entrain de brouter, neige

 

Reproduction :

Le renne s'accouple entre août et novembre ; si la plupart des accouplements ont lieu en octobre, la date exacte dépend de l'endroit où il se trouve. C'est <<la saison du rut>> : les mâles deviennent très agressifs et se battent entre eux pour la possession d'un harem comptant entre cinq et quinze femelles. Lorsque l'heure de la mise bas approche, la femelle quitte la harde et retourne généralement chaque année au même endroit. Elle a normalement un seul jeune par saison, parfois deux.

Le jeune renne naît entre la fin mai et le début de juin, peu de temps après l'arrivée de sa mère sur les pâturages d'été. 90% des jeunes naissent au début de juin, ce qui leur donne assez de temps pour engraisser avant la migration d'automne. En outre, ces naissances groupées impliquent que les prédateurs ont un choix plus vaste, ce qui réduit le risque pour chaque jeune pris individuellement. Le nouveau-né pèse entre cinq et neuf kilos et se tient debout en quelques minutes. Il tète sa mère jusqu'à l'âge de cinq à six mois. A la différence de beaucoup de faons d'autres cervidés, le jeune renne ne porte pas de taches de camouflage. Les bois que portent tous les rennes commencent à pousser à un an. Ils sont généralement longs et amples, une fois leur plein développement atteint. Ramifiés à la base, ils sont palmés à l'extrémité. Le mâle perd ses bois vers novembre ou en décembre, après le rut, et la femelle perd les siens après la mise bas.

Renne femelle et petit

 

Le renne et l'homme :

Le renne est sans conteste l'animal le plus précieux pour les peuples nomades des régions arctiques, en particulier les Lapons. Il reste le seul cervidé à avoir été domestiqué. Le renne est si précieux à l'homme que celui-ci le suit où qu'il aille. Il lui fournit de la nourriture - viande, beurre et fromage -, des vêtements et un moyen de transport. Les bois et les os servent à faire des outils ou d'autres ustensiles ; les tendons des jambes font du fil solide. L'aire de répartition du renne a beaucoup rétréci depuis les temps anciens, en partie à cause de la chasse, mais aussi parce que l'homme détruit sans cesse une part plus grande de son habitat. Les projets de distribution d'eau et de centrales hydroélectriques ont détourné les rivières et d'immenses barrages ont été construits en Sibérie et au Canada. Souvent, ces travaux coupent les routes de migrations et des milliers d'animaux peuvent se noyer.

 

Répartition :

Le renne, ou caribou au Canada, vit sur une ceinture encerclant le pôle Nord et comprenant le Nord de l'Amérique du Nord, le Groenland, l'Islande, la Scandinavie et la Russie.

Protection :

Le renne est chassé depuis très longtemps : si les populations ont nettement décliné, son rôle dans l'économie domestique garantit sa survie.

Troupeau de rennes, neige

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Hauteur au garrot : 87 - 140 cm.

Maturité sexuelle : entre 29 et 41 mois.

Mœurs : grégaire.

Il y a 36 espèces de cervidés regroupées en 16 genres.

Longueur : 120 - 220 cm.

Accouplements : d’août à novembre.

Régime : lichens, mousses, herbes.

 

Longueur des bois : mâle, 52 - 130 cm ; femelle, 23 - 50 cm.

Gestation : 8 mois environ.

Cris : ébrouement de frayeur ; rugissement du mâle à la saison du rut.

 

Poids : 91 - 272 kg.

Portée : généralement 1 jeune.

Longévité : 12 - 15 ans.

 

 

 

==> Revenir à Les cervidés

===> Aller à Les mammifères

 

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×