Le chevreuil

LE CHEVREUIL.

Chevreuil mâle debout dans un pré

Timide et méfiant, le chevreuil est un animal élégant qui fréquente de préférence les sous-bois épais de plaine et de basse montagne. C'est le plus petit des cervidés d'Europe. Petit mais robuste, avec des bois courts, le chevreuil est parfaitement adapté à son habitat forestier. Il vit généralement seul ou en petit groupe familial, mais peut former des bandes plus nombreuses en hiver pour augmenter ses chances de trouver de la nourriture. 

Moeurs : 

Le chevreuil est surtout répandu dans les bois de feuillus riches au couvert bas, du type taillis. Mais il peut aussi s'adapter aux zones marécageuses ou aux forêts de cônifères. Vivant seul ou en petit groupe de moins d'une dizaine d'individus, il est actif le matin et au coucher du soleil. C'est un animal craintif qui se laisse difficilement approcher. Seul le mâle, ou brocard, porte des bois qui atteignent seulement leur plein dévelopement à six pointes (ou cors) quand l'animal est dans sa deuxième année. Les bois tombent chaque année vers le mois de novembre et le mâle et la femelle sont alors difficiles à distinguer l'un de l'autre. Les bois commencent presque aussitôt à repousser, en se couvrant d'une peau soyeuse, très irriguée, le velours. Au printemps, cette peau se dessèche et le brocard frotte ses bois contre des arbres pour s'en débarasser ; on dit alors qu'il <<fraye>>. 

Chevreuil femelle broutant l'herbe dans un pré

 

Alimentation : 

Le chevreuil se nourrit principalement d'herbes, ainsi que de pousses d'arbres et d'arbustes. Il broute à l'aide de ses incisives inférieures et de l'épaississement de la gencive qui remplace les incisives à la mâchoire supérieure. En automne, quand l'herbe se raréfie, il recherche fruits et noix. En hiver, faute de mieux, il doit souvent se contenter de lierre et de houx en attendant la réapparition de l'herbe au printemps. Pendant la période de reproduction, la femelle consacre davantage de temps à se nourrir que le reste de l'année. De même, chez le mâle, la repousse des bois s'accompagne d'une recrudescence d'appétit. Quand la nourriture se fait rare dans son habitat naturel, le chevreuil n'hésite pas à s'en prendre aux cultures. Dans certaines régions d'Europe, il peut ainsi être amené à modifier son rythme d'activités pour s'adapter à celui des hommes, en attendant, par exemple, l'heure du déjeuner pour s'aventurer dans les champs désertés par les agriculteurs. 

Chevreuil mâle broutant des jeunes pousses

 

Reproduction : 

La saison du rut se situe en juillet ou août, les femelles en chaleur déposant alors des traînées odorantes provenant des sécrétions des glandes de leurs pieds. Dès le début du printemps, le mâle adulte se délimite un territoire par un marquage olfactif, sous forme de dépôts d'urine et de sécrétions de ses glandes odeurs. Il s'efforce d'y attirer des femelles solitaires et d'en écarter tous les autres mâles de plus d'un an, ce qui peut donner lieu à des affrontements violents à coups de bois. Au début de l'été, le mâle abandonne son territoire et se lance sur la piste odorante d'une femelle qu'il poursuit inlassablement, le plus souvent en circuit fermé autour d'un même fourré. La femelle finit par s'arrêter et par accepter l'accouplement. Après quoi, le mâle demeure auprès d'elle pendant plusieurs jours. 

Le chevreuil est le seul mammifères ongulé qui présente une gestation différée : chez la femelle fécondé en juillet ou août, le développement de l'embryon ne se déclenche qu'en décembre, si bien que les naissances ont seulement lieu entre avril et juin. La femelle met généralement bat deux faons, à l'abri d'un épais fourré. Au bout de quelques jours, ils peuvent déjà suivre leur mère. Celle-ci s'en occupe toutefois très peu et se contente seulement de les allaiter régulièrement pendant plusieurs mois. 

Faon de chevreuil

 

Répartition : 

Europe, Asie mineure, centrale et du Nord jusqu'en Sibérie, en Mandchourie et en Corée. 

Horde de chevreuils avec un mâle

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Hauteur : 65 - 75 cm.

Maturité sexuelle : mâle, à 14 mois ; femelle, entre 1 et 2 ans.

Mœurs : solitaire ou en petit groupe familial.

On distingue trois sous-espèces : le chevreuil d’Europe, Capreolus, capreolus, capreolus, le chevreuil de Sibérie (légèrement plus grand), C. c. pygargus, et le chevreuil de Chine, C. c. bedfordi.

Longueur : 100 - 120 cm.

Accouplements : juillet - août.

Régime : herbes, pousses et rejets, feuilles et ronces.

 

Poids : 15 - 30 kg.

Gestation vraie : 90 - 100 jours.

Longévité : environ 15 ans.

 

 

Portée : généralement 2 faons, parfois 1 ou 3.

 

 

 

Voir : Le daim

Revenir à Les cervidés

Aller à Les mammifères

Date de dernière mise à jour : 22/09/2019

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site