Le damalisque

LE DAMALISQUE.

Damalisque debout dans herbes hautes, tête de face

Le damalisque est l'une des plus grandes antilopes de la savane africaine. Il se reconnaît à ses cornes annelés, à sa robe brun rouge et aux taches sombres des épaules et des flancs. Les diverses espèces d'antilopes forment le groupe le plus varié et le plus largement distribué des animaux d'Afrique. Beaucoup ont frôlé l'extermination. La damalisque reste la plus largement répandue de toutes les espèces.

 

Moeurs :

Le milieu de prédilection du damalisque est la prairie ou la savane arborée des plaines africaines. Pendant la saison de reproduction, le mâle délimite et défend un territoire de 200 à 400 mètres de diamètre, ce qui donne lieu aux manifestations d'un rituel très élaboré aux frontières. Les mâles se font face et piétinent le sol avant de se courber pour entrelacer leurs cornes. Ces territoires sont importants, le mâle jouissant des droits exclusifs d'accouplement. Il essaie de maintenir jusqu'à 20 femelles sur ce territoire pour s'accoupler avec chacune d'entre elles.

Damalisques mâles en combat, cornes entrelacées

 

Alimentation :

Le damalisque est un ruminant : il ne mange que des matières végétales qu'il doit mâcher à nouveau pour en extraire toutes les matières nutritives. Il mange essentiellement des graminées. Le damalisque pâture essentiellement à l'aube et passe la majorité de la journée à ruminer. Pendant la nuit, le damalisque est en alerte, guettant les prédateurs. La majorité de l'aire de répartition des damalisques connaît des pluies saisonnières. Lorsque la nourriture est rare, les immenses troupeaux migrent sur la savane pour trouver les meilleurs pâturages.

Damalisque en course

 

Reproduction :

La saison de reproduction varie selon la situation géographique : il semble que les naissances aient lieu dans un laps de temps limité à l'intérieur de chaque zone. Elles coïncident généralement avec la saison des pluies ou, dans les régions très arides, avec l'arrivée des pluies sporadiques. La mère, puis les jeunes, ont ainsi davantage de chances d'être bien nourris d'herbe nouvelle. Les grands troupeaux de damalisques se rassemblent au début de la saison de reproduction et les mâles délimitent leurs petits territoires. Les femelles viennent brouter aux frontières, où les accouplements ont lieu. La mise bas est très rapide, la femelle étant alors particulièrement vulnérable à cette époque. Les autres femelle l'entourent pour la protéger. Le nouveau-né est sur pieds et prêt à suivre sa mère en 15 minutes. Les jeunes boivent le lait riche de leur mère et restent avec elle jusqu'à ce qu'elle soit de nouveau en chaleur.

Femelle damalisque allaite son petit

 

Répartition :

Du Sénégal au sud Soudan, en Afrique orientale, et jusqu'en Afrique du Sud.

Troupeau de damalisques, herbes savane

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Longueur : tête et corps, 1, 30-1, 80 m ; queue, 17-45 cm.

Maturité sexuelle : à 2 ans.

Mœurs : grégaire, en petit troupeau mené par un mâle dominant.

Classé avec le bubale dans la sous-famille des alcelaphinés. Il existe 7 sous-espèces de damalisque, dont le topi est le plus fréquent.

Hauteur au garrot : 90-120 cm.

Accouplements : saison variable selon la situation géographique.

Régime : graminées et un peu de légumineuses.

 

Poids : 114-136 kg.

Gestation : 225-275 jours.

Longévité : jusqu’à 18 ans.

 

 

Portée : normalement 1 jeune, parfois 2.

 

 

 

 

==> Revenir à Les bovidés

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×