La gazelle de Thomson

LA GAZELLE DE THOMSON.

Gazelle Thomson au repos

  

"Quelle beauté"

La gazelle de Thomson est l'une des antilopes les plus gracieuse. Elle vit en grands troupeaux à proximité d'un point d'eau, sur les prairies d'Afrique orientale. Des grands félins à l'homme, la gazelle de Thomson doit faire face à une armée de prédateurs. Sa survie dépent de l'acuité de ses sens et de sa pointe de vitesse que seul le guépard peut égaler.

 

Moeurs :

La gazelle de Thomson vit dans la savane en Tanzanie et au Kenya, et dans la brousse plus aride du sud du Soudan. C'est une gazelle grégaire qui vit en troupeaux  comptant jusqu'à 200 têtes. La hiérarchie est très nette au sein du troupeau. Les mâles adultes ont tendance à ignorer les jeunes ou mâles "célibataires", tandis que les femelles et leurs jeunes forment des groupes plus compact.

La vie en terrain découvert a rendu la gazelle très prudente. Toujours en alerte, elle réagit prestement au bruit et à l'odeur. Elle s'effraye facilement, mais semble capable d'apprécier les dangers ; un troupeau de gazelles peut ainsi paître à proximité d'une troupe de lions au repos.

Comme d'autres espèces de gazelles, la gazelle de Thomson portes des bandes noires sur les flancs. On pense que ces bandes servent à maintenir le contact visuel entre les membres du troupeau, surtout lorsqu'ils fuient dans l'herbe haute ou dans les broussailles. Cassant la ligne de l'animal, elles le rendent également moins visible de loin.

Gazelle Thomson au repos

 

Alimentation :

La plupart des gazelles broutent à peu près tout ce qu'elles trouvent, mais la gazelle de Thomson se nourrit essentiellement de graminées. Pendant la saison des pluies, on la trouve surtout sur la savane découverte, et les graminées constituent 90% de son régime alimentaire. Lorsque celles-ci meurent à la saison sèche, la gazelle quitte les plaines jaunies, pénètre dans la brousse et doit alors s'adapter à un régime de pousses tendres et de feuilles nouvelles sur divers buissons et arbustes.

La gazelle coupe les plantes avec ses incisives tranchantes, puis mâche longuement chaque bouchée. Afin d'extraire toutes les matières nutritives des plantes, la gazelle possède le système digestif de tous les ruminants. Ce qui signifie que la nourriture est mâchée, puis partiellement digérée dans le premier estomac (la panse) avant d'être régurgitée et mâchée une nouvelle fois. La nourriture est alors avalée et traverse encore trois estomac où sont extraits tous les éléments nutritifs.

Gazelle Thomson court

 

Reproduction :

La gazelle de Thomson peut se reproduire à tout moment de l'année ; toutefois, sur une partie de son aire de répartition, les naissances semblent coïncider avec l'époque où la nourriture est la plus abondante. Pendant la saison de reproduction, les mâles adultes établissent des territoires qu'ils marquent d'urine, d'excréments et d'une forte odeur émanant de glandes situées autour des yeux. Ces territoires sont souvent étonnamment petits, et des mâles rivalisant pour des femelles peuvent n'être séparés parfois que de 300m.

Si la gazelle de Thomson apparaît comme un animal gracieux, c'est en réalité une antilope assez querelleuse. Lorsqu'un mâle pénètre sur le territoire d'un rival, le combat est souvent violent. Les 2 mâles baissent le front, emmêlent leur cornes pointues et engagent la lutte. Le combat peut durer plusieurs minutes, jusqu'à ce que l'un des 2 quitte le territoire. Les jeunes mâles se préparent à ces combats en se livrant souvent à des joutes amicales, mais les véritables combats entre adultes peuvent être sanglants.

Lorsqu'un mâle a marqué son territoire, il s'accouple avec toutes les femelles matures qui y pénètrent. Il peut même essayer de rassembler un harem, mais il ne suivra pas les femelles surle territoire d'un rival. Après une gestation d'environ 5 mois, la femelle s'éloigne un peu du toupeau pour donner naissance à une unique gazelle de couleur brun foncé. Elle la cache dans l'herbe pendant une semaine environ pour la dissimuler aux yeux des prédateurs. Une femelle peut garder le petit d'une autre femelle avec le sien propre.

Gazelle Thomson et son petit

 

La gazelle de Thomson et l'homme :

La gazelle a toujours été chassée pour sa viande et, plus récemment, pour le sport. Ses effectifs ont donc diminué, mais elle reste très commune. Les paysans semblent représenter un danger plus important que les chasseurs. La gazelle de Thomson a en effet un régime alimentaire semblable au mouton, à la chèvre ou à la vache domestique ; pour augmenter l'étendue des pâturages et réserver l'usage des points d'eau à leur bétail, les éleveurs peuvent essayer de réduire la concurrence directe des gazelles.

En outre, les migrations saisonnières des gazelles vont certainement se trouver empêchées par les clôtures qui sont en train de ompartimenter ce qui était jadis une grande prairie.

 

Répartition :

Très nombreuses dans les régions les plus arides du Kenya et de la Tanzanie, du plateau du Laikipia au pays Masai. Population isolée dans le sud du Soudan.

Groupe gazelles Thomson

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Hauteur au garrot : 50-61cm.

Maturité sexuelle : A 1 an.

Mœurs : Grégaire, prudent, migrateur saisonnier.

Longueur : Tête et corps, 70-90cm ; queue, 15-20cm.

Accouplements : Toute l’année, mais selon le climat.

Régime : Graminées essentiellement.

Longueur des cornes : Mâle, 43cm ; femelle, 36cm.

Gestation : 5 mois.

Longévité : 10-15 ans.

Poids : 12-17kg.

Portée : Normalement un petit.

 

 

=> Voir Le bouquetin des Alpes 

==> Revenir à Les bovidés

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×