La chèvre blanche de Saanen

LA CHEVRE BLANCHE DE SAANEN.

Chèvre Saanen et 2 cabris dans pré

La chèvre domestique de Saanen est connue dans le monde entier pour ses qualités de bonne et paisible laitière. Sans cornes, elle a les pattes courtes et le corps épais. Le chèvre blanche de Saanen est une race moderne sélectionné pour son lait, alors que ses ancêtres furent domestiqués par l'homme pour la viande et pour le cuir. Moins rustique que les autres races, elle est appréciée pour sa placidité.

 

Origines :

Les premières chèvres furent domestiquées en Asie sud-occidentale voici environ 9 000 ans. Mais c'est en Suisse qu'apparut la première race moderne sélectionné pour son lait, il y a moins de 300 ans. Les premières chèvres domestiques vivaient dans pays arides. Elles servaient essentiellement de réserve de viande et de cuir. Ce n'est que dans les pays les plus fertiles d'Europe qu'on à découvert que la chèvre pouvait également produire de très grandes quantités de lait.

La sélection systématique des chèvres au meilleur rendement quotidien et à la plus longue période de production aboutit à la création de la plus connue des races modernes, la chèvre blanche de Saanen. Aujourd'hui, la Saanen est une des chèvres à lait les plus productives et peut fournir plus de 1 600 litres de lait par an. On l'a croisée dans le monde entier avec diverses races locales pour obtenir des hybrides comme la Saanen anglaise ou la Saanen allemande qui produisent encore plus de lait!

 

Habitat :

Les chèvres sauvages vivent en liberté dans les régions montagneuses arides du sud de la Russie à la Crète. Elles vivent en troupeaux peu soudés et passent leurs journées à sauter avec agilité dans les éboulis, à la recherche de nourriture. La vie de la chèvre de Saanen est très différente. La domestication en a fait un animal docile, très apprivoisé, bien que cette chèvre préfère la compagnie d'autres chèvres. En outre, elle n'aime pas le froid et la pluie dont elle doit toujours pouvoir s'abriter. Les troupeaux sont ainsi souvent gardés à l'intérieur, dans des stalles ou dans un parc souvert.

 Chèvre Saanen et cabri au repos

 

Alimentation :

La chèvre préfère brouter sur les arbustes plutôt qu'au sol. Elle s'est donc adaptée à une nourriture fibreuse comme les ronces, brindilles et buissons. Elle est jugée à tord responsable de la création de nombreux déserts dans le monde entier, mais la chèvre domestique est le dernier animal capable de survivre sur les paysages stériles. La chèvre de Saanen s'est adaptée à un régime alimentaire contenant beaucoup de graminées. Elle mange donc de l'herbe une grande partie de l'année. Lorsque l'herbe se fait rare, l'éleveur lui donne des compléments comme du foin, des choux ou des pommes de terre. Il encourage également la lactation en lui fournissant un mélange très nourrissant de son, d'avoine pilée et de maïs.

 Chèvre Saanen sur 2 pattes, broute feuilles arbre

 

Reproduction :

Comme la Saanen est élevée exclusivement pour son lait, les agriculteurs ne gardent que les femelles. Les boucs servant à la reproduction coûtent très cher d'entretien, et garder un seul bouc aboutirait à une trop grande consanguinité dans le troupeau. En outre, le bouc émet une odeur musquée si puissante qu'elle pénètre même le lait de la chèvre. L'éleveur d'un petit troupeau doit donc mener chaque année ses chèvres au bouc pour l'accouplement. Les grands élevages pratiquent souvent l'insémination artificielle.

La chèvre entre en chaleur, ou en oestrus, toutes les trois semaines environ, de septembre à février. La femelle a des chaleurs dès sa première année mais elle n'est pas autorisée à se reproduire avant 18 mois. Le meilleur moment pour l'accouplement est en novembre ou en décembre, ainsi les chevreaux naissent au printemps. Les jumeaux sont la norme et ils tètent la mère pendant quatre jours environ, afin d'assimiler les défenses immunitaires contenues dans le premier lait. Ils sont ensuite nourris au biberon par l'éleveur qui trait la mère. Vers l'âge de dix jours, l'éleveur leur donne du foin auquel il ajoute divers aliments solides une semaine plus tard. Les mâles sont engraissés et tués pour la viande vers l'âge de six mois.

 Chèvre Saanen et 3 cabris

 

La Saanen et l'homme :

Qu'elle soit libre au sein d'un petit troupeau ou enfermée dans une vaste ferme d'élevage industriel, la chèvre est toujours sélectionnée pour son rendement en lait et sa placidité. Mais comme tous les autres mammifères, la chèvre de Saanen ne produit de lait que pour nourrir sa progéniture. Avant de traire une chèvre, il faut donc qu'elle se soit accouplée et qu'elle ait mis bas.

La traite commence véritablement lorsque les chevreaux ont atteint un mois. Traite matin et soir, ou toutes les 12 heures environs, la chèvre continue de produire du lait pendant un an. Les quantités diminuent ensuite et, à la fin de la seconde année, la chèvre n'a plus de lait. Pour maximiser la production de lait, il faut donc que la chèvre se reproduise tous les ans. Les chèvres à lait étaient autrefois élevées sur des fermes trop petites ou trop pauvres pour permettre l'élevage d'une vache. Mais la demande sprécifique en lait de chèvre et produits de ce lait s'est nettement acrrue, en partie parce que moins de gens sont allergiques au lait de chèvre qu'au lait de vache, et en outre parce que sa plus faible teneur en graisses le rend plus facile à digérer que le lait de vache.

 Chèvre Saanen sur 2 pattes, curieuse

 

Répartition :

Originaire de Suisse, elle a été exportée vers la majorité des pays d'Europe centrale et septentrionale, en Amérique du Nord, en Afrique du Sud, en Australie et au Japon.

Troupeau chèvre Saanen

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Hauteur : 70 – 80 cm au garrot.

Maturité sexuelle : femelle vers 6 mois, bouc à 3 mois.

Mœurs : grégaire, curieuse.

Toutes les autres races de chèvres domestiques. La chèvre blanche de Saanen est à l’origine de divers hybrides comme la Saanen anglaise.

Poids : femelle, 60 kg ; bouc, 80 kg.

Accouplements : septembre à février.

Régime : végétation fibreuse, herbes et graminées, généralement additionnées d’aliments concentrés.

 

 

Gestation : 150 jours.

Longévité : 14 – 15 ans.

 

 

Portée : généralement 2 jeunes, mais souvent 1 ou 3.

 

 

 

=> Voir La chèvre des montagnes rocheuses

==> Revenir à Les bovidés

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×