Le campagnol roussâtre

LE CAMPAGNOL ROUSSATRE.

Campagnol roussâtre debout sur ses pattes arrières. Grignote mûres.

Identifiable, comme son nom l'indique, à la couleur de son pelage, le campagnol roussâtre vit dans les formations buissonneuses des bois de feuillus, des haies et des bosquets. Le campagnol roussâtre se reproduit souvent et rapidement, si bien que sa population peut se développer dans les proportions considérables. Ses poussées démographiques sont toutefois compensées par une augmentation parallèle du nombre de ses prédateurs.

 

Moeurs :

Le campagnol roussâtre a plusieurs brèves périodes d'activité, de jour comme de nuit, mais surtout juste avant le lever du soleil et juste après son coucher. Il vit généralement dans les haies, les formations buissonneuses qui bordent les cours d'eau et dans les fourrés des zones boisées. Même dans les régions où il s'est adapté à des terrains découverts, il recherche toujours des abris où il peut se dissimuler à la vue des prédateurs. Il s'aménage tout un système de pistes et de galeries peu profondes sur un territoire d'environ 40 m² qu'il parcourt régulièrement. Son terrier, souvent creusé dans un sol meuble entre les racines d'un arbre ou sous un épais buisson, comporte plusieurs entrées. C'est un animal très vif, capable de se déplacer rapidement et de grimper avec agilité. Bon nageur, il peut franchir de vastes étendues d'eau. Mais en dépit de ces qualités, un grand nombre de compagnols sont victimes de prédateurs tels que belettes, crécerelles et rapaces nocturnes.

Campagnol roussâtre mange fougère.

 

 

Alimentation :

Le campagnol roussâtre se nourrit, au sol ou en escaladant buissons et arbustes, de tout ce qu'il trouve selon les saisons : graines, noisettes, baies et autres fruits, champignons, racines et bulbes. A l'automne, il accumule des provisions de baies, de graines et de noisettes destinées à compléter son régime hivernal. Ces provisions sont généralement dissimulées dans des trous isolés qu'il recouvre ensuite sommairement. Mais il semble que dans certaines régions, il s'aménage des chambres de réserve reliées à son réseau de galeries souterraines.

Campagnol roussâtre mange des baies.

 

 

Reproduction :

Comme beaucoup d'autres de petits rongeurs, le campagnol roussâtre à une très courte espérance de vie qui peut être de l'ordre de quelques mois seulement. Mais il atteint sa maturité sexuelle très tôt, à moins de cinq semaines, et la femelle peut avoir jusqu'à cinq portée par an. La période de reproduction débute au printemps et peut se prolonger jusqu'à la fin de l'année, tant qu'il y a suffisament de ressources alimentaires. Au terme d'une très courte gestation de 17 à 21 jours, la femelle met bas une portée de 3 à 6 jeunes aveugles et nus, dans un nid souterrain qu'elle a tapissé d'herbe, de mousse et même de plumes. Sevrés vers 2 à 3 semaines, les jeunes sont déjà capables de se reproduire une quinzaines de jours plus tard, une femelle née en début de saison pouvant avoir ainsi sa première portée au cours de la même année.

Campagnols roussâtre nouveaux-nés au nid.

 

Répartition :

Le campagnol roussâtre est largement répandu dans la plus grande partie de l'Europe et dans certaines régions de l'Asie.

Campagnol roussâtre sort de son terrier.

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

Longueur : jusqu’à 11, 5 cm.

Maturité sexuelle : vers 4-5 semaines.

Mœurs : généralement solitaire ; actif par brèves périodes, surtout à l’aube et au crépuscule.

Poids : jusqu’à 30 g.

Accouplements : généralement de la mi-avril à décembre.

Régime : graines, baies et autres fruits, bulbes, racines, champignons.

 

Portée : 3 à 6 jeunes ; 4 ou 5 portée par saison.

Longévité : 2 ans au maximum ; la plupart ne dépassent pas quelques semaines.

 

Gestation : 17-21 jours.

 

 

 

==> Revenir à Les arvicolidés

===> Aller à Les mammifères

 

Date de dernière mise à jour : 22/06/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×