Le goéland argenté

LE GOELAND ARGENTE.

2 goélands argenté

 

Le goéland argenté, souvent appelé <<mouette>>, est l'un des oiseaux de mer les plus répandus. Il niche sur des falaises, parmi les dunes et même sur le toit des maisons en bords de mer. Autrefois le goéland argenté se nourrissait surtout de poissons et de fruits de mer, mais il est devenu plus opportuniste au cours des récentes décennies, exploitant l'activité humaines, depuis les déchets de poissons jetés par dessus bord, jusqu'au ordures entassées sur les décharges urbaines.

 

Habitat :

Le goéland argenté est l'un des oiseaux de mer les plus abondants en France. On le rencontre sur les côtes, en pleine campagne (surtout près de l'eau) et jusque dans les villes. C'est un oiseau sociable, bruyant, qui retourne nicher au même endroit avec le même partenaire, année après année. Le goéland passe l'hiver loin de sa colonie mais reprend son territoire au printemps pour s'accoupler. La plupart des goélands nichent au sein de vastes colonies, sur des falaises, mais d'autres s'installent au milieu des dunes à l'écart, ou même au bords de lacs. Les sites les plus récemment investis sont les toits des villes littorales. Cet habitat est apprécié, sans doute en raison des ressources alimentaires disponibles.

Goéland argenté groupe

 

Alimentation et chasse :

Bien que le goéland soit avant tout piscivore, il est devenu un charognard patenté et a vu ses effectifs croître grâce à l'abondante nourriture offerte par les décharges ou par les activités liées à la pêche. A l'intérieur des terres, le goéland se nourrit aussi de petits animaux, de grenouilles et même de serpents. Il attaque les oiseaux nichant à découvert près de la côte - parfois même ceux de sa propre espèce - prenant oeufs et jeunes. Enfin, il achève mouettes et puffins blessés ou affaiblis.

Le rivage est un terrain de choix pour le goéland. Il y traque les petits crustacés et les coquillages, et profite des cadavres d'animaux marins et des poissons échoués. Le goéland argenté s'empare de coquillages comme les moules, les emporte en l'air et les laisse tomber afin d'en briser la coquille. Ce procédé demeure cependant aléatoire puisque l'on a vu des goélands s'y livrer au dessus du sable avant de trouver une surface dure plus adaptée. Les poissons que le goéland capture en mer sont rarement vivants. Il ouvre les ailes à demi et plonge le bec dans l'eau, juste sous la surface. D'ordinaire, seuls le cou et la tête sont immergés, le corps ne disparaissant que par exception.

Goéland argenté mange 

 

Reproduction :

De retour à la colonie, au printemps, le goéland argenté y revendique son territoire et se livre aux parades nuptiales, retrouvant sa femelle ou en cherchant une autre si la première à disparu durant l'hiver. Le nid rond et plat comprend algues et herbes, et chaque couple en défend les abords; la plupart des querelles ont cependant lieu avant l'établissement définitif de la colonie.  Après l'accouplement, la femelle pond deux ou trois oeufs brun olive tachés de noir. Elle les couve, en alternance avec le mâle, par périodes de quelques heures, durant 28 à 30 jours. Les poussins sont actifs peu après l'éclosion mais restant au nid ou près de lui jusqu'à leur envol, vers 6 semaines. Les adultes défendent leurs petits, fonçant sur les intrus et poussant des cris d'alarme pour permettre aux poussins de se mettre à l'abri.

Les petits sont nourris d'une bouillie en partie digérée, conservée dans le tube digestif des adultes et régurgitée à la demande. L'adulte nourricier est incité à régurgiter lorsque le poussin lui tape sur la tache rouge du bec. Quand les jeunes grandissent, les adultes déposent des morceaux de nouriture près du nid et les laissent s'en saisir. après avoir quitté le nid, le jeune goéland est brun avec le bec noir. Les goélands muent deux fois par an, au printemps et à l'automne, et il faut trois ans au jeune pour parvenir au plumage adulte. La séquence des mues est si bien réglée qu'il est possible de déterminer l'âge exact des jeuens goélands à leur plumage.

Jeune goéland argenté au nid 

 

Répartition :

Niche sur les côtes d'Europe, dont celles de France. Présent en Afrique du Nord, en Asie septentrionale et en Amérique du Nord. En hiver, il s'enfonce dans les terres.

Goéland argenté groupe

Goéland argenté distinction

 

DIMENSIONS

REPRODUCTION

MODE DE VIE

ESPECES PROCHES

Longueur : Mâle, 56-66cm ; Femelle, un peu plus petite.

Maturité sexuelle : Entre 3 et 7 ans.

Mœurs : Colonial, couple durable.

11 races, dont certains chercheurs font en fait 3 espèces distinctes : le goéland argenté, le goéland leucophée et le goéland américain.

Envergure : 138-155cm.

Ponte : 1 par an.

Cris : Aigus et sonores.

 

Poids : 750 à 1 250 g.

Œufs : 2 à 3, brun olive taché.

Régime : Poissons, coquillages, oiseaux, œufs, poussins, petits mammifères et déchets variés.

 

 

Incubation : 28-30 jours.

Longévité : Plus de 30 ans dans la nature.

 

 

Envol des jeunes : Entre 35 et 40 jours.

 

 

 

Voir Le loriquet à tête bleue

Revenir à Les oiseaux 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×