L'aigle impérial

L'AIGLE IMPERIAL

Aigle impérial portraitL'aigle impérial est l'un des plus puissants rapaces du monde. Il possède un gros bec crochu et de robustes serres capables de tuer un lièvre adulte d'une seule étreinte. Persécuté durant des siècles par les éleveurs et les chasseurs, l'aigle impérial est maintenant protégé. Il continue pourtant à décliner en Europe. Cet oiseau majestueux en impose quand il plane durant des heures ou qu'il plonge comme une bombe lors du vol nuptial.

  

Habitat :

L'aigle impérial est un prédateur lié aux steppes et aux plaines. Il apprécie les terrains herbeux ou marécageux parsemés d'arbres isolés et de bos, où il se met à l'affût et niche. Les territoires des différents couples sont régulièrement espacés, chacun d'eux chassant sur une zone de 10 kilomètres carré ou plus. Dans les années 1920, quand l'aigle impérial était répandu le long du Danube, en Roumanie, on trouvait un couple tous les 3 kilomètres.

Là où les proies sont rares, l'aigle doit prospecter quotidiennement une zone plus importante et l'espacement entre les couples augmente en proportion. Durant les 50 dernières années, ceci est devenu un problème crucial pour les aigles impériaux eurpéens. L'extension de l'agriculteur a en effet transformé une grande partie des régions sauvages dégagées en terres cultivées. Les proies y sont devenues de plus en plus rares ainsi que les aigles. Le manque d'arbres propices à la nidification peut aussi représenter un facteur limitant, notamment dans les steppes d'Asie centrale. Dans ces régions, les arbres assez important pour supporter le gros nid de l'aigle impérial sont rares. Pour cette raison, les aigles sont très dispersés alors que les proies sont en quantité suffisante.

Aigle impérial

 

 Alimentation et chasse :

Comme tous les aigles, l'aigle impérial se nourrit d'abord d'animaux vivants mais les charognes constituent une part très importante de son alimentation. En général, il guette ses proies d'un poste élevé d'où il pique sur ses  cibles. Après une brève poursuite, l'aigle saisit sa proie et la tue de ses puissabtes serres. Dans la plupart de son aire de répartition, l'aigle impérial s'en prend surtout aux jeunes lièvres et aux rongeurs comme les campagnols, les jeunes marmottes et les sousliks, sortes d'écureuil terrestres. Il peut aussi capturer des animaux pesant jusqu'à 5 kilogrammes. Il peut enfin prendre des passereaux et des jeunes de canards, d'oies, de corbeaux et même de flamants. La race espagnol se nourrit surtout de lapins.

L'aigle impérial chasse souvent en couple, un oiseau débusquant la proie et l'autre la capturant. Ceci peut être une tactique délibérée ou bien un hasard, le second aigle bénéficiant alors de l'échec du premier. Les proies vivantes sont plus rares lors des hivers rudes. L'aigle peut alors devenir un charognard et utiliser son bec crochu pour entamer le cuir d'animaux morts de froid ou de faim.

 

 

 Aigle impérial se pose

 

Reproduction :

L'aigle impérial s'apparie pour la vie et revient au même site de nidification chaque année. Au cours de sa spectaculaire parade nuptiale aérienne, l'oiseau décrit des cercles et pique au-dessus de son territoire. Le mâle et la femelle s'agrippent souvent par les serres et se laissent tomber en plein ciel. Le couple bâtit en général son nid de branchages dans un grand arbre isolé. Les 2 adultes se relaient pour couver les 2 ou 3 oeufs.

Le premier oeuf pondu éclôt en premier, c'est pourquoi l'un des aiglons est toujours plus gros que les autres. Chez la plupart des rapaces, le plus âgé des jeunes reçoit plus de nourriture et peut même tuer ses compagnons, mais les nichées de 2 aiglons impériaux sont très fréquentes. L'aigle impérial niche à 4 ans ou plus. Ce faible taux reproducteur ainsi que les pertes dues aux persécutions ou au manque de nourriture font que les éffectifs diminuent. 

 

Migration :

En hiver, de nombreux aigles impériaux d'Europe de l'Est et d'Asie migrent au sud vers l'Afrique du Nord, l'Arabie, le Moyen-Orient et le nord de l'Inde. Plus l'hiver est dur, plus les aigles vont loin, surtout les jeunes. L'aigle impérial possède une technique efficace pour économiser son énergie en migration. Ses larges ailes peuvent profiter des courants thermiques qui sont des colonnes d'air chaud ascendant. Il plane ainsi des heures, décrivant des cercles au-dessus d'un courant, puis se laisse glisser jusqu'au suivant où il recommence son manège. L'aigle exploite les courants thermiques au-dessus des terres et évite les étendues d'eau froide où ils n'existent pas. Il peut de la sorte parcourir sans effort des milliers de kilomètres.

 

Répartition :

La race type, Aquila heliaca heliaca, habite le sud-est de l'Europe, le sud-ouest et le centre de l'Asie. La race A. h. adalberti, d'Espagne et du Portugal, est souvent considérée comme une espèce à part.

  

 Aigle impérial3

 

  DIMENSIONS           REPRODUCTION         MODE DE VIE 
 Longueur : 70-87cm. Maturité sexuelle : à 4 ou 5 ans. Moeurs : vit d'habitude par couples; chasse de jour.
 Envergure : 190-210cm. Accouplements : de janvier (race espagnole) ou mars (race type) à mai ou juin. Régime : mammifères et oiseaux petits à moyens; cadavres d'animaux plus gros.
 Poids : 2,5-4kg. Ponte : 1. Longévité : 15 à 20 ans.
  Oeufs : 2-3. 
  Incubation : 43 jours. 
  Envol  des jeunes : entre 65 et 77 jours. 

Voir L'harfang des neiges 

Revenir à Les oiseaux

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site